Pas de résultats.

close

Iran: E. Raïssi rencontre les chefs du terrorisme palestinien et s'engage à les soutenir

i24NEWS

clock 3 min

Le président iranien élu, Ebrahim Raïssi, lors de sa première conférence de presse depuis son élection à Téhéran, le 21 juin 2021
ATTA KENARE / AFPLe président iranien élu, Ebrahim Raïssi, lors de sa première conférence de presse depuis son élection à Téhéran, le 21 juin 2021

Les chefs du Hamas et du Jihad islamique étaient à Téhéran pour la prestation de serment du nouveau président

Le nouveau président iranien Ebrahim Raïssi a rencontré vendredi les dirigeants de plusieurs groupes terroristes palestiniens, profitant de l'occasion pour prêter allégeance à leur cause.

"La Palestine a été, et sera toujours la question numéro un du monde musulman", a déclaré E. Raïssi au chef du Hamas, Ismaïl Haniyeh, selon le site officiel de l'État iranien Fars.

"Nous n'avons jamais eu, et n'aurons jamais aucun doute sur cette politique", a-t-il ajouté.

Lors d'une réunion à part avec le secrétaire général du Jihad islamique palestinien, Ziad Nakhaleh, le président iranien a déclaré que la République islamique "défendrait toujours les droits des peuples opprimés."

Video poster

Le même message a été exprimé lors d'une rencontre avec le dirigeant du Front populaire de libération de la Palestine, Talal Naji, rapporte Fars.

Les trois dirigeants de groupes terroristes étaient en Iran pour assister à la cérémonie de prestation de serment de M. Raïssi, jeudi.

Bien que le nombre de participants à l'événement ait été réduit en raison du coronavirus, des alliés importants de l'Iran sont parvenus à faire le voyage, dont Naïm Qassem, numéro deux du groupe terroriste libanais Hezbollah.

Ebrahim Raïssi a profité des réunions de vendredi pour féliciter les groupes armés palestiniens pour leurs "performances" lors du conflit de 11 jours de mai dernier, qui les a opposés à Israël, et que le président iranien a qualifié de "victoire".

"Des signes de la grande victoire de la résistance sont apparus et l'opération 'Épée de Jérusalem' a été l'un de ces signes", a déclaré M. Raïssi, utilisant le nom donné par le Hamas à ce conflit, baptisé "Opération Gardien du mur", par Israël.

De son côté, Ismaïl Haniyeh a assuré à M. Raïssi que le Hamas continuerait à soutenir l'Iran, malgré l'opposition de l'Occident.

Video poster