Pas de résultats.

close

Le Hamas exige la levée de toutes les sanctions touchant la bande de Gaza et menace Israël

i24NEWS

clock 2 min

Des émeutiers palestiniens brûlent des pneus lors d'une manifestation le long de la barrière frontalière, à l'est de Khan Yunis dans le sud de la bande de Gaza, le 25 août 2021.
MAHMUD HAMS / AFPDes émeutiers palestiniens brûlent des pneus lors d'une manifestation le long de la barrière frontalière, à l'est de Khan Yunis dans le sud de la bande de Gaza, le 25 août 2021.

2.000 Gazaouis ont été exclus de la liste des bénéficiaires des fonds qataris

Le Hamas exige désormais la levée de toutes les sanctions et restrictions visant la bande de Gaza, sous peine de poursuite des violences dirigées contre Israël. 

Par la voix de son porte-parole, le groupe terroriste au pouvoir dans le territoire palestinien depuis 2007 a fait savoir qu’il n’accepterait plus "d’allègement progressif des restrictions". 

"Le peuple palestinien dans la bande de Gaza est déterminé à briser l’occupation, et il dispose de tous les moyens pour atteindre cet objectif. Il exige que ses revendications soient satisfaites et il n’acceptera plus d’assouplissement progressif des restrictions", a indiqué le porte-parole.

Video poster

Le Hamas réclame également qu’Israël mette fin au contrôle qu’il exerce concernant la distribution des fonds qataris, alors que 2.000 Gazaouis ont été exclus de la liste des bénéficiaires des aides. 

Tandis que ces subsides sont destinés aux familles ayant subi des dommages lors de l’opération Gardien du mur, l’Etat hébreu a en effet resserré sa surveillance afin de s’assurer que cet argent n’alimente pas le terrorisme.

Si ses demandes ne sont pas prises en compte, le Hamas a menacé de multiplier l’envoi de ballons incendiaires et de poursuivre les émeutes qui embrasent la frontière avec Israël depuis une semaine.  

Ces déclarations interviennent alors qu'Israël a rouvert mercredi le point de passage de Kerem Shalom et étendu la zone de pêche au large de Gaza, et que l'approvisionnement en eau a également été augmenté de 5 millions de mètres cubes.

Le quota des commerçants gazaouis autorisés à franchir le poste-frontière d'Erez a lui aussi été revu à la hausse, 5.000 personnes supplémentaires étant autorisées à se rendre en Israël.