Pas de résultats.

close

"L'Iran forme des groupes terroristes à l'utilisation de drones sophistiqués" (B. Gantz)

i24NEWS

clock 3 min

Des soldats iraniens déplacent un drone de fabrication iranienne lors de l'exercice militaire "Mohammad Rasoul Allah" dans la ville portuaire de Bandar Jask, en mer d'Oman, dans le sud de l'Iran, le 25 décembre 2014
AFP PHOTO/JAMEJAM ONLINE/CHAVOSH HOMAVANDIDes soldats iraniens déplacent un drone de fabrication iranienne lors de l'exercice militaire "Mohammad Rasoul Allah" dans la ville portuaire de Bandar Jask, en mer d'Oman, dans le sud de l'Iran, le 25 décembre 2014

"Imaginez combien de milliers de vaccins auraient pu être fournis aux citoyens au prix d'un seul drone"

L'Iran forme des milices terroristes de différents pays à l'utilisation de drones sophistiqués sur la base de Kashan, a déclaré dimanche le ministre de la Défense Benny Gantz.

Selon le ministre, les milices entraînées par la République islamique sur cette base aérienne située au nord de la ville d'Ispahan, viennent d'Irak, du Yémen, du Liban et de Syrie.

L'Iran a créé un "terrorisme émissaire" sous les auspices d'armées terroristes organisées qui l'aident à atteindre ses objectifs économiques, politiques et militaires, a souligné Benny Gantz lors d'une intervention à l'Institut de politique antiterroriste de l'Université Reichman à Herzilya.

Video poster

"L'Iran tente de transférer ses connaissances qui permettront à l'Irak, à la Syrie et au Liban, mais aussi à la bande de Gaza, de produire des drones avancés", a-t-il ajouté.

Selon B. Gantz, les agents terroristes de ces pays sont formés au pilotage de drones iraniens sur cette base "qui est la pierre angulaire du terrorisme aérien iranien dans la région".

Le ministre de la Défense a également affirmé que les Houthis au Yémen et les milices chiites en Irak disposent de dizaines de drones avancés qu'ils ont utilisés contre l'Arabie saoudite ou les forces américaines dans la région. 

Selon lui, l'Iran tenterait également de transférer le savoir-faire nécessaire à la production de drones à des groupes terroristes comme le Hamas et le Jihad islamique palestinien dans la bande de Gaza.

"L'Iran investit des centaines de millions de rials dans la production et l'exportation de drones et d'armes. Il a doublé son budget de défense aux dépens de ses citoyens. La production de drones avancés comme le Shahad 136 coûte des dizaines de milliers de dollars. Imaginez combien de milliers de vaccins auraient pu être fournis aux citoyens au prix d'un seul drone", a déclaré B. Gantz.

L'Iran a franchi le mois derniers la barre des 100.000 morts du Covid-19, et dénombre plus de 4,5 millions d'infections depuis le début de la pandémie.

Video poster