Israël: le Maroc achète des drones "kamikazes" pour 22 millions de dollars

i24NEWS

2 min
Le ministre de la Défense Benny Gantz, à droite, serre la main de son homologue marocain Abdellatif Loudiyi, après la signature d'un accord entre les deux pays au ministère marocain de la Défense à Rabat le 24 novembre 2021.
Ministère de la DéfenseLe ministre de la Défense Benny Gantz, à droite, serre la main de son homologue marocain Abdellatif Loudiyi, après la signature d'un accord entre les deux pays au ministère marocain de la Défense à Rabat le 24 novembre 2021.

La reprise des relations diplomatiques entre les deux pays a permis cet accord

L'entreprise israélienne de construction aéronautique IAI (Israeli Aerospace Industries) a perçu 22 millions de dollars (environ 20 millions d'euros) cette année dans un accord signé avec le Maroc, a rapporté mardi le quotidien israélien Haaretz.

Selon le journal, IAI fournira au Maroc des drones Harop, dits "kamikazes", des véhicules de combat aériens sans pilote contenant près de 20 kg d'explosifs, conçus pour évoluer au-dessus du champ de bataille et plonger sur des cibles pour les détruire. 

Le site d’informations The Defense News Weekly avait publié une enquête au mois d’octobre sur l’intention d’Israël de vendre ce type de drones au Maroc dans le cadre de la reprise des relations diplomatiques entre les deux pays. 

Selon plusieurs sources citées dans l’enquête, les drones Harop sont déjà utilisés par Israël, l’Inde et l’Azerbaïdjan. Ce drone est capable de se maintenir en vol pendant sept heures, avec une portée allant jusqu’à 1 000 kilomètres.

La semaine dernière, le ministre israélien de la Défense Benny Gantz a effectué un voyage historique au Maroc pour signer un accord de sécurité et de coopération avec son homologue Abdellatif Loudiyi. 

Cet accord, signé un an après l’annonce de la reprise des relations entre les deux pays, comprend notamment la vente d’armements et d’équipements militaires.  

Cet article a reçu 4 commentaires