Le Jihad islamique menace Israël de nouvelles violences, et relève son niveau de préparation en cas d'escalade

i24NEWS

2 min
Des membres du Djihad islamique palestinien lors d'une parade militaire à Gaza, le 4 octobre 2018
Anas BABA / AFPDes membres du Djihad islamique palestinien lors d'une parade militaire à Gaza, le 4 octobre 2018

Plus tôt dans la journée, deux roquettes ont été tirées depuis Gaza en direction du territoire israélien

Le Jihad islamique a menacé samedi Israël de nouvelles violences si un prisonnier palestinien actuellement en grève de la faim décède.

Hisham Abu Hawash, un Palestinien originaire de Dura, près de Hébron en Cisjordanie est en grève de la faim pour protester contre sa détention par Israël, depuis 137 jours, selon ses avocats.

Le Comité international de la Croix-Rouge a averti fin décembre que le jeûne prolongé d'Abu Hawash l'avait placé "dans un état critique" qui pourrait potentiellement conduire à sa mort.

"Il est soumis à un processus d'assassinat, d'élimination", a déclaré le Jihad islamique dans un communiqué samedi après-midi. "Nous traiterons la question conformément à notre engagement à répondre à tout assassinat criminel par l'ennemi."

Les factions palestiniennes à Gaza ont régulièrement menacé de reprendre la violence en réponse aux conditions des prisonniers en grève de la faim.

Le Jihad islamique a par ailleurs annoncé avoir relevé son niveau de préparation à une escalade de la violence avec Israël, ses bases militaires ont notamment été évacuées.

Plus tôt dans la journée, deux roquettes tirées depuis la bande de Gaza en direction du territoire israélien ont atterri dans la mer au large de Jaffa.

Le chef d'état-major de Tsahal a déclaré qu'il procédait à une évaluation de la situation sécuritaire.

Cet article a reçu 18 commentaires