Crise en Ukraine: H. Nasrallah craint qu'une "Troisième Guerre mondiale n'éclate" et pointe du doigt les Etats-Unis

i24NEWS

2 min
Une capture d'image prise à la télévision al-Manar du Hezbollah le 8 juin 2021, montre le chef du parti chiite libanais Hassan Nasrallah prononçant un discours télévisé pour marquer l'anniversaire de la chaîne de télévision
AFP PHOTO / HO / AL-MANARUne capture d'image prise à la télévision al-Manar du Hezbollah le 8 juin 2021, montre le chef du parti chiite libanais Hassan Nasrallah prononçant un discours télévisé pour marquer l'anniversaire de la chaîne de télévision

"Les Etats-Unis sont responsables de ce qui se passe en Ukraine"

Le secrétaire général du mouvement terroriste libanais Hezbollah, Hassan Nasrallah, a averti mardi lors d'un discours télévisé, que le conflit entre la Russie et l'Ukraine pouvait avoir des répercussions "très dangereuses" pour le monde entier.

"Les pays occidentaux font tout contre la Russie, sauf les combattre directement. Aujourd'hui, le monde ne respecte que les forts et il est resté silencieux face aux violations américaines", a souligné le chef du Hezbollah.

Selon lui, les États-Unis sont responsables de la crise ukrainienne.

"La leçon la plus importante à tirer aujourd'hui, c'est que l'Amérique est responsable de ce qui se passe en Ukraine. Elle a fait de la provocation, n'a pas aidé à trouver une solution diplomatique et n'a rien fait pour arrêter la guerre", a-t-il dénoncé.

"Nous craignons que les choses n'aillent au-delà d'un conflit russo-européen et qu'une troisième guerre mondiale n'éclate. Ce qui se passe aujourd'hui est très dangereux et tous les scenarios sont possibles (...)", a-t-il ajouté.

Il a également critiqué la réaction de la communauté internationale à la crise ukrainienne et a fustigé son apathie à l'égard des "guerres en Irak, en Afghanistan, en Palestine, en Syrie et au Yémen".

"Washington a tout fait pour pousser au scénario actuel. Tel est le sort de ceux qui remettent leurs armes et comptent sur des garanties creuses", a réitéré le chef du Hezbollah.

Cet article a reçu 9 commentaires