Vandalisme au Tombeau de Joseph: "Une grave violation de la liberté de culte" (Benny Gantz)

i24NEWS

2 min
Le Tombeau de Joseph vandalisé par des Palestiniens à la périphérie de la ville de Naplouse en Cisjordanie, le 10 avril 2022
Courtesy of the Samaria Regional CouncilLe Tombeau de Joseph vandalisé par des Palestiniens à la périphérie de la ville de Naplouse en Cisjordanie, le 10 avril 2022

"J'ai envoyé un message clair à l'AP ce matin l'appelant à agir contre les émeutiers et les terroristes"

Le ministre israélien de la Défense a jugé dimanche les actes de vandalisme perpétrés au Tombeau de Joseph "extrêmement graves".

Dans la nuit de samedi à dimanche, des Palestiniens du camp de réfugiés Balata ont vandalisé le sanctuaire situé à la périphérie de la ville de Naplouse en Cisjordanie.

Entrés par effraction dans l'enceinte du site religieux, une centaine de Palestiniens ont brisé des parties de la voûte funéraire, des traces d'incendies ont également été constatées.

Video poster

"Il s'agit d'une grave violation de la liberté de culte dans l'un des lieux les plus saints pour les Juifs", a déploré M. Gantz dans un communiqué publié en 3 langues (hébreu, arabe et anglais).

"Israël se chargera de réparer le complexe, de le remettre rapidement dans son état d'origine, et de prendre toutes les mesures pour qu'un tel incident ne se reproduise pas", a-t-il souligné.

"Dans le même temps, ce matin, j'ai envoyé un message clair à l'Autorité palestinienne (AP)", a par ailleurs indiqué le ministre de la Défense, l'appelant à "renforcer immédiatement ses forces dans la région et à agir contre les émeutiers et les terroristes qui nuisent à la stabilité, à la sécurité et aux lieux saints".

Le chef de la diplomatie, Yaïr Lapid, a pour sa part dénoncé des images "choquantes", et "une grave atteinte non seulement au Tombeau lui-même, mais aussi aux croyances profondes du peuple juif".

"Nous appliquerons la justice aux coupables et réhabiliterons le Tombeau de Joseph", a-t-il promis, exhortant à "un retour au calme".

Tôt dimanche matin, l'armée israélienne a mené un nouveau raid dans le secteur de Jénine, bastion des factions palestiniennes armées d'où sont originaires les terroristes des attentats meurtriers à Tel-Aviv et à Bnei Brak.

Cet article a reçu 41 commentaires