Echange de tirs à Jénine: l'officier Noam Raz a succombé à ses blessures

i24NEWS

3 min
Le commando de police blessé lors du raid de Jénine a succombé à ses blessures. Il s'agit de Noam Raz, 47 ans.
Israel police spokespersonLe commando de police blessé lors du raid de Jénine a succombé à ses blessures. Il s'agit de Noam Raz, 47 ans.

"Aujourd'hui, nous avons perdu un vrai héros"

Un officier, qui a été grièvement blessé au cours d'un échange de tirs entre les troupes israéliennes et des terroristes palestiniens dans le nord de la Cisjordanie ce vendredi matin a succombé à ses blessures, a rapporté la police.

Le nom de l'officier est celui du sergent-major Noam Raz, 47 ans, vétéran de l'unité d'élite Yamam. M. Raz a été évacué par hélicoptère vers le centre médical Rambam à Haïfa, où il a été déclaré mort.

Noam Raz, qui laisse derrière lui sa femme et ses six enfants, a été tué au cours d'une opération qui comprenait des descentes au domicile de suspects de terrorisme.

"Aujourd'hui, nous avons perdu un vrai héros, Noam Raz - un combattant de Tsahal courageux qui s'est mis en danger pour la sécurité d'Israël, au cours d'une opération complexe et sensible contre les terroristes. Au cours de ses 23 années dans l'unité, Noam a participé à d'innombrables opérations de lutte contre le terrorisme, en se mettant en danger pour sauver des vies, comme ses commandants attestent - avec courage et modestie", a déclaré le Premier ministre Naftali Bennett.

Video poster

"Nous continuerons à lutter contre le terrorisme avec détermination et une poigne de fer jusqu'à ce que nous vaincrons et rétablirons la sécurité pour les citoyens d'Israël. C'est l'héritage que Noam laisse derrière lui", a-t-il affirmé.

"Nous nous inclinons à la mémoire de Noam Raz qui est tombé lors d'un échange de tirs avec des terroristes", a déclaré le chef de la police Kobi Shabtai.

"Noam, était un mari dévoué, un père exemplaire et l'un des meilleurs combattants de la police israélienne", a-t-il affirmé.

M. Raz, qui était ambulancier dans l'unité d'élite Yamam de lutte contre le terrorisme, avait récemment sauvé la vie d'un camarade grièvement blessé lors de précédents affrontements à Jénine ces dernières semaines, a révélé M. Shabtai.

"L'héroïsme et les valeurs étaient inhérents à son caractère et à son activité opérationnelle au sein de la Yamam", a-t-il ajouté.

Le ministère de la Santé de l'Autorité palestinienne a fait état de 13 blessés, dont un dans un état critique, dans les combats de Jénine.

Des images diffusées sur les réseaux sociaux ont montré des Palestiniens masqués tirant au fusil en direction des soldats israéliens.

Cet article a reçu 19 commentaires