Iran: un protestataire tué lors de manifestations contre la hausse des prix

i24NEWS

2 min
Archive - Manifestations contre la pénurie d'eau à Ispahan en Iran, le 19 novembre 2021
Fatmeh Nasr/AFPArchive - Manifestations contre la pénurie d'eau à Ispahan en Iran, le 19 novembre 2021

Les manifestations ont été déclenchées par une réduction des subventions de l'État sur le blé importé

Les manifestations contre la flambée des prix des denrées alimentaires se sont poursuivies samedi dans plusieurs villes d'Iran, selon des publications sur les réseaux sociaux, tandis qu'un député iranien a déclaré aux médias locaux qu'une personne avait été tuée lors d'un rassemblement dans le sud-ouest.

Les manifestations ont été déclenchées la semaine dernière par une réduction des subventions de l'État sur le blé importé, qui a provoqué des hausses de prix allant jusqu'à 300 % pour une variété de produits à base de farine.

Le gouvernement du président Ebrahim Raïssi a également augmenté les prix d'autres produits tels que l'huile de cuisson et les produits laitiers.

Les manifestations ont notamment eu lieu dans la ville septentrionale de Rasht, la ville centrale de Farsan et la ville du nord-est de Neyshabur, selon les vidéos publiées.

"Raïssi, honte à toi !", scandent les protestataires sur l'une de ces vidéos.

Le député Ahmad Avai a déclaré à l'agence de presse semi-officielle ILNA qu'une personne avait été tuée lors de rassemblements à Dezful, une ville de la province pétrolière du sud-ouest du Khouzistan.

Les médias d'État ont déclaré plus tôt qu'environ 300 personnes avaient été dispersées par les forces de sécurité à Dezful, et que 15 d'entre elles avaient été arrêtées jeudi soir.

Dès les premiers signes de mécontentement face à la hausse des prix, les médias iraniens avaient signalé que les services Internet étaient perturbés, dans une apparente tentative des autorités d'empêcher l'utilisation des réseaux sociaux pour organiser des rassemblements et diffuser des vidéos.

L'observatoire du blocage d'Internet NetBlocks a ainsi signalé samedi une perturbation de plusieurs heures sur le MobinNet iranien. "Cette perturbation est la dernière d'une série de coupures dans les télécommunications en marge des manifestations", a indiqué NetBlocks sur Twitter.

La hausse des prix du blé à l'échelle mondiale depuis le début de l'invasion russe de l'Ukraine en février a alourdi le coût des subventions en Iran.

Les responsables iraniens imputent également la hausse des prix à la contrebande de farine vers l'Irak et l'Afghanistan voisins.

Cet article a reçu 3 commentaires