Des dépôts d'armes iraniens touchés par une frappe israélienne présumée sur l'aéroport de Damas

i24NEWS

2 min
Frappe aérienne attribuée à Israël avant l'aube près de la capitale Damas, le 27 avril 2022
SANA / AFPFrappe aérienne attribuée à Israël avant l'aube près de la capitale Damas, le 27 avril 2022

Les images des dégâts n'ont pas encore pu être vérifiées

Un organisme de surveillance basé en Grande-Bretagne a déclaré samedi qu'une frappe israélienne présumée sur l'aéroport de Damas la veille avait touché trois dépôts d'armes liés à des milices soutenues par l'Iran.

L'Observatoire syrien des droits de l'homme a affirmé que la piste nord de l'aéroport avait été endommagée, tout comme la tour d'observation et les systèmes d'éclairage utilisés pour guider les avions.

Les anciens halls des passagers ont été ciblés parce qu'ils ont été réaménagés en zones pour l'arrivée incognito de hauts responsables de l'armée iranienne et du groupe terroriste libanais du Hezbollah.

Les images des dégâts n'ont pas encore pu être vérifiées. 

Video poster

La Syrie a admis samedi que la frappe sur l'aéroport international de Damas avait causé des dommages "importants" aux infrastructures et rendu la piste principale inutilisable jusqu'à nouvel ordre.

"Nous condamnons fermement l'attaque provocatrice d'Israël contre des infrastructures civiles syriennes. De tels actes irresponsables créent de graves risques pour le trafic aérien international et mettent la vie d'innocents en réel danger. Nous exigeons qu'Israël mette fin à cette pratique perverse", a déclaré le ministère russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov.

Cet article a reçu 3 commentaires