Iran: un membre de l'unité d'aviation des Gardiens de la révolution décède "au cours d'une mission"

i24NEWS

2 min
Des cadets du corps des Gardiens de la révolution islamique (CGRI) iraniens lors d'une cérémonie de remise des diplômes à l'université Imam Hussein de Téhéran, le 13 octobre 2019
STRINGER / KHAMENEI.IR / AFPDes cadets du corps des Gardiens de la révolution islamique (CGRI) iraniens lors d'une cérémonie de remise des diplômes à l'université Imam Hussein de Téhéran, le 13 octobre 2019

Plusieurs morts suspectes ont eu lieu ces derniers temps dans les rangs des Gardiens de la révolution

Les Gardiens de la révolution ont annoncé dimanche qu'Ali Kamani, membre de l'unité de l'aviation et de l'espace, a été tué "au cours d'une mission" dans un "accident de voiture" à Khomein, dans le nord-est de l'Iran.

Cette mort suspecte s'ajoute à de mystérieux assassinats de hauts responsables des Gardiens de la révolution qui ont eu lieu ces dernières semaines.

Plus tôt ce mois-ci, l'ingénieur Ayub Antzari est décédé, apparemment des suites d'un empoisonnement délibéré. L'ingénieur aurait été invité à dîner et, lorsqu'il est rentré chez lui, son état s'est aggravé et il est décédé peu après à l'hôpital.

Au même moment, la mort de Kamran Malapur, un scientifique nucléaire iranien qui travaillait à l'installation de Natanz, a été signalée.

La mort d'Antzari et de Malafor est survenue deux jours seulement après qu'il a été rapporté que les Gardiens de la révolution avaient exécuté un autre haut responsable de la Force Qods, Ali Ismail Zada.

Ils le soupçonnaient d'avoir divulgué des informations ayant conduit à l'élimination de Hassan Khouday, un haut responsable des Gardiens de la révolution abattu devant son domicile par deux hommes en moto.

Selon le rapport, Zada ​​​​est tombé du toit de sa maison, puis est décédé quelques temps après à l'hôpital. Des responsables des Gardiens de la révolution ont dit à sa famille qu'il s'agissait d'un suicide. Mais le mystère n'a toujours pas été élucidé.

L'Iran a attribué certains de ces assassinats à Israël, promettant qu'il se vengerait. Une menace concrète et imminente a été relevée concernant les Israéliens en Turquie, première cible de l'Iran.

Cet article a reçu 5 commentaires