Irak: une ville du royaume assyrien datant de 3.400 ans découverte après être remontée à la surface

i24NEWS

2 min
Une photo prise le 17 août 2015 montre une vue générale de la ville de Sinjar, dans le nord de l'Irak, à l'ouest de la ville de Mossoul.
AFP / SAFIN HAMEDUne photo prise le 17 août 2015 montre une vue générale de la ville de Sinjar, dans le nord de l'Irak, à l'ouest de la ville de Mossoul.

"C'est presque un miracle que des tablettes d'écriture en argile aient survécu pendant tant de décennies"

Une baisse significative du niveau de l'eau à Mossoul en Irak, en raison d'une grande sécheresse, a fait ressortir à la surface une ancienne ville qui avait coulé dans les années 1980.

On estime qu'elle date de 3.400 ans et qu'elle a été gouvernée par l'empire Mitanni de 1550 à 1350 a.v J.C.

Le site archéologique a coulé après que le gouvernement irakien a construit le barrage de Mossoul. Les archéologues ont été étonnés de découvrir des fragments de bâtiments et de céramiques.

"C'est presque un miracle que des tablettes d'écriture en argile aient survécu pendant tant de décennies sous l'eau", a déclaré un professeur d'archéologie et l'un des directeurs des fouilles.

Les découvertes font partie des ruines d'un tremblement de terre qui a eu lieu sur le site en 1350 a.v J.C et a provoqué l'effondrement des murs qui recouvraient les bâtiments.

Craignant que le niveau de l'eau ne remonte au-dessus de la ville antique, une équipe d'archéologues du Kurdistan et d'Allemagne s'est empressée de creuser à l'intérieur du réservoir d'eau de la ville de Mossoul, le long du Tigre.

"Je suis curieuse de voir ce que l'étude des textes en cunéiforme révélera sur le sort de la ville et de ses habitants après le tremblement de terre dévastateur," a déclaré Ivana Polgeiz, professeure au département d'archéologie de l'université de Feiburg.

"Tous les artefacts découverts, y compris les tablettes, se trouvent au musée national de Dohuk." Craignant que la ville ne disparaisse sous l'eau, les archéologues ont recouvert les ruines de feuilles de plastique maintenues dans de la pierre et du gravier.

En 2018, le palais du royaume assyrien de la ville a refait surface et des structures supplémentaires ont été documentées lors d'une fouille.

Cet article a reçu 0 commentaires