Le président iranien assure que les pays musulmans "détestent profondément" Israël

i24NEWS

2 min
Le président iranien Ebrahim Raïssi lors d'un point de presse au palais de Saadabad, à Téhéran, en Iran, le 19 juillet 2022
AP Photo/Vahid SalemiLe président iranien Ebrahim Raïssi lors d'un point de presse au palais de Saadabad, à Téhéran, en Iran, le 19 juillet 2022

Selon Ebrahïm Raïssi, la résistance à l'Etat hébreu est une "logique supérieure" et sera victorieuse

Le président iranien Ebrahïm Raïssi a expliqué jeudi les pays musulmans de la région détestent profondément Israël, et a assuré son soutien à la "résistance" arabe palestinienne contre l'État hébreu, lors d'une rencontre à Téhéran avec le chef du Jihad islamique Ziad Nahala.

"Aujourd'hui, les nations musulmanes de la région détestent profondément le régime sioniste usurpateur et considèrent la résistance comme la ligne principale et fondamentale pour faire face à ce régime", a-t-il affirmé.

Selon le président iranien, la résistance à Israël est une "logique supérieure" et sera victorieuse.

"Aujourd'hui, la résistance est à la fois défendable en tant qu'idée et a donné des résultats dans le domaine de l'action", a-t-il affirmé.

"Ce ne sont pas les soi-disant accords de paix, mais le 'chemin léger de la résistance' qui a rendu l'ennemi désespéré et paralysé et amené plein d'espoir aux partisans de l'approche de la résistance", a ajouté le président iranien.

Ebrahïm Raïssi a par ailleurs vilipendé les récents efforts de normalisation des liens entre Israël et les pays de la région.

"Le régime sioniste pensait qu'en normalisant et en établissant des relations avec ces pays, il pourrait créer une sécurité pour lui-même. Mais ces mesures n'ont en aucun cas créé une sécurité pour les sionistes, et cela ne se produira pas parce qu'ils n'ont pas une connaissance correcte et une prédiction de la région et de ses développements futurs", a-t-il soutenu.

L'Iran soutient depuis plusieurs années les groupes terroristes palestiniens Jihad islamique aussi bien militairement que financièrement.

Video poster

Cet article a reçu 16 commentaires