Frappes israéliennes sur Gaza: le Jihad islamique promet de se venger

i24NEWS

3 min
Les dégâts causés par une frappe aérienne israélienne contre un immeuble de la ville de Gaza, le 5 août 2022
MAHMUD HAMS / AFPLes dégâts causés par une frappe aérienne israélienne contre un immeuble de la ville de Gaza, le 5 août 2022

''J'annonce que Tel Aviv sera visé", a prévenu Ziyad al-Nakhalah

Le groupe terroriste palestinien à Gaza Jihad islamique a promis vendredi de se venger en ciblant des villes israéliennes, notamment Tel Aviv, après une opération d'élimination menée par Tsahal plus tôt contre un des leaders de l'organisation, Tayseer Al-Jabari.

"L'ennemi sioniste a commencé cette agression et doit s'attendre à ce que nous nous battions sans relâche (...) Il n'y aura aucune trêve après ce bombardement", a déclaré le secrétaire général du Jihad islamique Ziad al-Nakhala dans un entretien avec la télévision libanaise Al-Mayadeen, à Téhéran, la capitale iranienne.

"Il n'y aura pas de lignes rouges dans cette bataille (...) Tel-Aviv et d'autres villes sionistes seront des cibles des missiles de la résistance", a-t-il ajouté. 

En visite en Iran, principal soutien du Jihad islamique, M. Nakhala s'est entretenu avec le président iranien Ebrahim Raïssi et d'autres responsables de la République islamique, et a appelé les militants de toutes les factions palestiniennes à se battre "comme un seul" face à "l'agression" israélienne.

De son côté, Israël a prévenu le Hamas que son opération ne ciblait que le Jihad islamique, et Tsahal a appelé le groupe au pouvoir à Gaza à agir pour empêcher une nouvelle escalade, selon une source citée par WallaNews.

"Au moins 15 terroristes ont été tués, des préparatifs sont en cours pour étendre l'opération", a indiqué un responsable militaire israélien, tandis que de nouvelles frappes ont été conduites contre des positions du Jihad islamique à Gaza après l'élimination de Tayseer Al-Jabari. 

Le ministère de la Santé à Gaza a lui fait état de huit morts, dont une enfant. Ces raids surviennent après l'arrestation lundi d'un chef du Jihad islamique en Cisjordanie, Bassem Saadi.

L'armée israélienne a dans le même temps déployé des batteries anti-missiles en prévention de tirs depuis la bande de Gaza sur le centre du pays après ses frappes aériennes visant "à éliminer une menace concrète contre les citoyens de l'État d'Israël et les localités frontalières à Gaza", a affirmé le ministre de la Défense, Benny Gantz.

Cet article a reçu 12 commentaires