Gaza: la Turquie condamne l'opération "Aurore", "il est inacceptable que des enfants aient été tués"

i24NEWS

2 min
Recep Tayyip Erdogan
ALEXANDER ZEMLIANICHENKO / POOL / AFPRecep Tayyip Erdogan

Israël subit des dizaines de tirs de roquettes depuis Gaza

Le ministère turc des Affaires étrangères a condamné l'opération "Aurore" menée par Israël dans la bande de Gaza visant à éliminer des terroristes, notant qu'"il est inacceptable que des civils, y compris des enfants, aient perdu la vie lors de ces attaques".

"Nous sommes préoccupés par les tensions croissantes dans la région à la suite des attaques, et appelons à la retenue et à l'utilisation du bon-sens. Ces incidents doivent cesser immédiatement, avant qu'ils ne se transforment en un nouveau cycle de violence", a-t-il déclaré.

Depuis vendredi soir, plus de 365 roquettes ont été tirées de Gaza en direction du territoire israélien, faisant des dégâts, notamment à Sderot et Ashkelon. Deux soldats israéliens ont également été légèrement blessés par des éclats d'obus dans le kibboutz Nirim.

Israël a lancé l'opération "Aurore" pour contrecarrer les plans du Jihad islamique et rétablir le calme dans le sud du pays, fréquemment victime des tirs de roquettes.

Video poster

Par ailleurs, l'armée idéologique de la République islamique d'Iran, a affirmé que les Palestiniens n'étaient "pas seuls" dans leur lutte contre Israël.

"Aujourd'hui, toutes les capacités du jihad contre les sionistes sont sur place en formation unie pour travailler afin de libérer Jérusalem et faire respecter les droits des Palestiniens", a déclaré le général Salami selon un communiqué publié sur le site des Gardiens, Sepah News.

"Nous sommes avec vous jusqu'au bout sur cette voie, et faites savoir à la Palestine et aux Palestiniens qu'ils ne sont pas seuls", a-t-il dit au secrétaire général du Jihad islamique, Ziad al-Nakhala.

Selon le général Salami, la "puissance de la résistance palestinienne" est plus développée qu'avant et les formations armées ont désormais la capacité de "mener des guerres de grande ampleur".

Le Jihad a annoncé samedi matin qu'il n'avait pas encore utilisé ses missiles longue-portée et que la situation allait s'aggraver, promettant une guerre d'usure.

Cet article a reçu 23 commentaires