Quantcast i24NEWS - L'armée syrienne accuse Israël d'une nouvelle frappe près de Damas

L'armée syrienne accuse Israël d'une nouvelle frappe près de Damas

Israel has denied a claim by Syria that it shot down an Israeli plane carrying out pre-dawn raids on a military target near Palmyra
AFP/File

L'armée syrienne a riposté à une "nouvelle agression israélienne", ont affirmé mercredi matin les médias d'Etats, accusant l'Etat hébreu d'avoir mené dans la nuit un raid près de Damas visant plusieurs positions du régime.

Ces mêmes sources accusent Israël d'avoir mené ces frappes depuis l'espace aérien libanais.

"Ce matin à l'aube, des appareils israéliens ont tiré plusieurs missiles depuis l'espace aérien libanais sur une de nos positions militaires près de Damas", a indiqué l'armée dans un communiqué diffusé par l'agence officielle Sana.

"Notre défense anti-aérienne a pu les intercepter et détruire la plupart d'entre-eux", a ajouté le communiqué.

La riposte a été annoncée par les médias syriens d'Etat quelques heures après que trois explosions ont été entendues près de Damas vers 4H00.

De son côté, l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH) a rapporté que des missiles israéliens présumés avaient visé "des positions du régime syrien" près de Damas.

D'après certaines sources proches du gouvernement syrien, la frappe israélienne présumée visait le centre de recherches scientifique à Jamraya, ainsi qu'un dépôt d'armes.

C'est la deuxième fois en moins de six mois que l'armée israélienne est accusée d'avoir ciblé ce centre de recherche.

Jamraya est située à 10 km au nord-ouest de la capitale syrienne et abrite plusieurs positions militaires et une branche d'un centre de recherches scientifiques du régime (SSRC), soupçonné de produire des armes chimiques.

Israël a mené des dizaines de frappes aériennes contre des positions de l'armée syrienne et de ses alliés depuis le début de la guerre en 2011, dont des convois d'armes à destination du groupe terroriste libanais Hezbollah.

Israël n'a pas commenté l'annonce de l'armée syrienne.

Commentaires

(2)

Reste à savoir jusqu'à quand Poutine va accepter cette situation sans manifester sa désapprobation, voire sa colère contre Israël... Il ne faut pas oublier que les défenses anti aériennes russes installées en Syrie, couvrent la quasi totalité du territoire israélien, tout en créant un obstacle important aux opérations de l'aviation israélienne dont la tâche devient de plus en plus compliquée... La Russie est également bien placée pour espionner Israël et récupérer d'importants renseignements militaires. Nul ne sait jusqu'où ira le soutien de Moscou à l'Iran, voire même au hezbollah... Depuis l'abandon de la région par Obama et après son désastreux "accord historique" voulu, imposé et signé avec les mollahs, Poutine se trouve maintenant, en position d’arbitre, voire d'ennemi d'Israël... Il ne fait pas de doutes que ce sont les sujets qui ont dû être discutés récemment par Bibi, lors de sa récente rencontre avec Poutine... TRUMP ne se manifeste pas sur ces problèmes, et malheureusement, il ne peut pas faire grand chose sur le terrain, complètement entre les mains des pires ennemis d'Israël..........

"Notre défense anti-aérienne a pu les intercepter et détruire la plupart d'entre-eux", a ajouté le communiqué. Comme d'habitude que des fonfarons BiBi la dit ouvertement ne venez pas nous chatouiller vous risquez d'en prendre plein la figure "avis"

8Article précédentConflit israélo-palestinien: Abbas affirme n'avoir jamais refusé de reprendre les pourparlers
8Article suivantUn Palestinien muni d'un engin explosif arrêté à l'entrée d'un tribunal