Quantcast i24NEWS - Le Liban donne ses directives pour "empêcher Israël de construire un mur de séparation" et "contrer cette agression"

Le Liban donne ses directives pour "empêcher Israël de construire un mur de séparation" et "contrer cette agression"

Véhicule militaire israélien à la frontière avec le Liban

Le Conseil supérieur de la défense s'est réuni mercredi, sous l'égide du chef d’Etat Michel Aoun, pour donner ses directives afin d'"empêcher Israël de construire un mur de séparation" contesté par le Liban à la frontière et pour "contrer cette agression".

"Ce mur, s'il est érigé, sera considéré comme étant une agression en territoire libanais et constituera une violation claire de la résolution 1701 du conseil de sécurité de l'ONU (mettant fin à la guerre de 2006, ndlr)", affirme le communiqué publié à l'issue de la réunion du CSD.

Le Conseil accuse également Israël "d'agression dans la zone économique exclusive maritime sur une superficie de 860 km2".

"Il a donc été décidé de continuer à agir au niveau régional et international pour préserver les droits du Liban, indique le CSD. Le conseil a donné ses directives pour contrer cette agression et empêcher Israël de bâtir un mur de séparation sur le territoire libanais".

Le Liban avait promis mardi d'agir diplomatiquement contre le mur en béton en cours de construction en affirmant que certaines parties du mur empiétaient sur son territoire.

Israël et le Liban sont techniquement en état de guerre. Le puissant mouvement armé Hezbollah, poids lourd de la vie politique libanaise, est l'ennemi juré d'Israël qu'il a combattu à plusieurs reprises.

"Les travaux se poursuivent"

En 2012, l'Etat hébreu a lancé la construction du mur à sa frontière avec le Liban, suivant le tracé de la "ligne bleue" définie en 2000 par l'ONU pour faire office de ligne d'armistice entre les deux pays.

Après une rencontre mardi entre le président Michel Aoun, le Premier ministre Saad Hariri et le président du Parlement Nabih Berri, la présidence libanaise a affirmé dans un communiqué l'intention des dirigeants de "poursuivre les efforts de mobilisation aux niveaux régional et international pour empêcher Israël de construire le mur à l'intérieur du territoire libanais".

L'armée israélienne a réaffirmé mardi que "les travaux se poursuivent comme d'habitude (...) en territoire souverain israélien".

AFP

Malgré l'hostilité entre les deux pays, des responsables militaires libanais et israéliens se rencontrent régulièrement sous les auspices de la FINUL (Force Intérimaire des Nations Unie au Liban) pour discuter des problèmes à la frontière.

Une rencontre a eu lieu lundi et les discussions ont porté sur "les travaux d'ingénierie au sud de la ligne bleue", selon un communiqué de la Finul. "Toute activité près de la ligne bleue doit être annoncée au préalable, pour éviter tout malentendu ou incident".

Le communiqué de la présidence a par ailleurs mis en garde contre une "usurpation" par l'Etat hébreu de ses richesses gazières et pétrolières offshore.

Le Liban va signer vendredi des contrats avec un consortium formé par le Français Total, l'Italien ENI et le russe Novatek pour ses premières explorations d'hydrocarbures en Méditerranée.

Deux blocs sont concernés par ces travaux de prospection, notamment le bloc 9 situé à la lisière d'une zone maritime disputée entre les deux pays.

Le ministre israélien de la Défense, Avigdor Lieberman, a dénoncé le 31 janvier "le comportement provocateur" des autorités libanaises, estimant que ce bloc appartenait à Israël.

(avec agence)

Commentaires

(5)

c'est comme si j'interdisais à mon voisin de construire un mur chez lui...ils sont bizards ces arabes?

Ça va boucher la vue

C’est le Liban qui se sent agressé ou le Hezbollah ou encore l’Iran qui se sent agressé ??? Tant que la guerre ne sera pas portée aux portes de l’Iran, celui ci continuera à exporter sa haine et ses angoisses

Le mur ? c est mauvais pour la revente

La vérité c est qu ils vont se retrouver seuls avec le Hezbollah...

8Article précédentUn Palestinien muni d'un engin explosif arrêté à l'entrée d'un tribunal
8Article suivantL'Egypte ouvre sa frontière avec la bande de Gaza pendant trois jours