Quantcast i24NEWS - Israël nomme un nouvel ambassadeur en Jordanie après des mois de tensions

Israël nomme un nouvel ambassadeur en Jordanie après des mois de tensions

Amir Weissbrod
MFA
Amir Weissbrod est nommé comme nouvel ambassadeur dans la capitale jordanienne.

Israël a nommé jeudi un nouvel ambassadeur en Jordanie, poursuivant la normalisation des relations avec Amman, après des mois de tensions consécutives à la mort de deux Jordaniens tués par un agent de sécurité israélien dans l'enceinte de la représentation diplomatique.

Le ministère israélien des Affaires étrangères a annoncé jeudi dans un communiqué la nomination d'Amir Weissbrod comme nouvel ambassadeur dans la capitale jordanienne.

Il s'agit du premier poste d'ambassadeur pour Amir Weissbrod, âgé de 49 ans, qui occupait les fonctions de chef du bureau Moyen Orient au centre de recherche politique du ministère israélien des Affaires étrangères depuis fin 2013.

Selon le site jordanien d'information en ligne Ammon News, une source officielle jordanienne a indiqué qu'Amman n'a reçu aucune déclaration officielle d'Israël concernant la nomination de l'ambassadeur. 


L'Etat hébreu avait annoncé le 30 janvier la réouverture de son ambassade à Amman, qui avait été fermée pendant six mois.

L'ambassade rouvre "graduellement", indiquait sur les réseaux sociaux le porte-parole de la diplomatie israélienne, Emmanuel Nahshon, précisant qu'Israël était toujours à la recherche d'un ambassadeur à Amman pour remplacer Einat Shlein.

Des ouvriers effectuent actuellement des travaux de maintenance accompagnant la réouverture progressive, rapportait également la radio publique israélienne.

Un arrangement a été trouvé en janvier 2018, Israël exprimant ses regrets et acceptant de compenser les familles des victimes, non seulement pour les évènements de juillet 2017, mais aussi pour la mort d'un juge jordanien, tué le 10 mars 2014 par les forces israéliennes à Allenby (ou pont du roi Hussein), important point de passage entre la Jordanie et la Cisjordanie.

Yousef Allan (Palais royal jordanien/AFP)

Le Premier ministre israélien Benyamin Netanyahou a tenu en janvier de remercier les envoyés du président américain Donald Trump pour leur aide dans la résolution de ce conflit diplomatique.

Le 23 juillet 2017, un agent de sécurité israélien avait tué deux Jordaniens dans l'enceinte de l'ambassade, dans des circonstances donnant lieu à des versions divergentes de part et d'autre.

La Jordanie s'était montrée particulièrement irritée de l'accueil chaleureux réservé par Benyamin Netanyahou à l'agent, qui avait été rapatrié en urgence. Dans le même temps, l'ambassade avait été fermée et l'ambassadrice Einat Shlein, ainsi que le personnel, évacués.

La Jordanie est l'un des deux seuls pays arabes à avoir fait la paix avec Israël et un partenaire important pour l'Etat hébreu dans la région.

Commentaires

(0)
8Article précédentPlus de 100 membres des forces syriennes pro-régime tués dans des frappes
8Article suivantLes Emirats apportent une aide d'urgence aux services de santé à Gaza (OMS)