Quantcast i24NEWS - Cisjordanie: attaque au couteau contre un soldat israélien déjouée

Cisjordanie: attaque au couteau contre un soldat israélien déjouée

The knife used by the attacker close to Hebron
Israeli Defense Forces
Aucune victime n'est à déplorer, le suspect a été arrêté et emmené par l'armée pour être interrogé

Un terroriste palestinien a tenté d'attaquer au couteau un soldat israélien jeudi près du camp de réfugiés palestiniens Fawwar situé à six kilomètres au sud ouest de Hébron, dans la partie sud de la Cisjordanie.

Aucune victime n'est à déplorer. Le suspect a été arrêté et emmené par les forces militaires pour être interrogé.

Mardi soir, à Naplouse en Cisjordanie, l'armée israélienne a encerclé la maison du père du terroriste qui a assassiné le rabbin Itamar Ben Gal dans l'implantation d'Ariel lundi soir.

Itamar Ben-Gal, rabbin de 29 ans et père de quatre enfants âgés de un à sept ans, a été tué lors d'une attaque au couteau au carrefour d'Ariel.

La mère arabe israélienne du terroriste Abed al-Karim Adel Asi, 19 ans, résident de Jaffa, a brossé mardi un portrait sinistre du tueur.

Elle a condamné ses actions et l'a invité à se rendre. Le tueur, dont le père est palestinien, était connu des services sociaux depuis des années.

Plus tôt ce mardi, les forces israéliennes ont abattu le principal suspect palestinien dans l'assassinat du rabbin Raziel Shevah le 9 janvier, et continuent de traquer le meurtrier d'Itamar Ben-Gal dans une nouvelle manifestation des tensions entre Palestiniens et habitants des implantations israéliennes en Cisjordanie.

Commentaires

(3)

jusqu'à quand

Pourquoi le faire prisonnier? Pour ensuite l'entretenir et toucher un salaire de Abbas , il a lâchement tué un Jeune Rabin en le poignardant dans le dos il faut l'abattre sur place et le laisser se faire dévorer par des chacals

Il va falloir interdire les couteau ils eplucheron avec des cuillère

8Article précédentSyrie: Washington appelle à cesser immédiatement les attaques contre les civils
8Article suivantIrak: HRW accuse la sécurité kurde d'avoir commis des "exécutions massives"