Quantcast i24NEWS - Statut de Jérusalem: "le point culminant" de la politique de Trump

Statut de Jérusalem: "le point culminant" de la politique de Trump

Le président américain Donald Trump, le 5 février 2018 à Blue Ash, dans l'Ohio
MANDEL NGAN (AFP)

La reconnaissance de Jérusalem comme capitale d'Israël est le point culminant de la politique du président américain Donald Trump un an après le début de son mandat, a-t-il déclaré lors d'une interview exclusive accordée au quotidien Israel Hayom.

"Lorsque j'ai demandé à Trump quelle était son plus grand succès en tant que président un an après le début de son mandat, il n'a pas hésité et a déclaré que c'était la reconnaissance de Jérusalem comme capitale d'Israël", a écrit Boaz Bismuth, rédacteur en chef du journal.

Se référant au tollé de critiques suscité par son discours de Jérusalem en décembre, Trump a avoué avoir compris pourquoi tant de présidents américains avaient renoncé à reconnaître Jérusalem.

"Ils étaient sous une énorme pression de ne pas le faire", a admis M.Trump.

Interrogé sur la question de savoir s'il sera demandé à Israël de céder davantage aux Palestiniens après que Jérusalem a été mise hors de la table des négociations, Trump a répondu que les deux parties devront faire des compromis dans le cadre d'un plan d'accord.

Israel Hayom a toujours soutenu la candidature de Trump à la présidence américaine avant les élections de novembre 2016 et a été le premier journal israélien à obtenir une interview après le vote.

Sheldon Adelson, le propriétaire du quotidien, est un milliardaire américain, promoteur immobilier et propriétaire de plusieurs casinos qui a soutenu la campagne de Donald Trump avec des contributions financières conséquentes.

M. Adelson est également un ami et un partisan de longue date du Premier ministre israélien Benyamin Netanyahou.

Dans l'un des cas de corruption menaçant le mandat de Netanyahou, le Premier ministre est surpris à négocier une meilleure couverture de l'éditeur de Yedioth Ahronoth Arnon Mozes, en échange de l'adoption d'une nouvelle loi interdisant la distribution gratuite d'Israel Hayom.

L'intégralité de l'interview de Donald Trump sera publiée dimanche.

Commentaires

(0)
8Article précédentEgypte: l'armée annonce une opération "antiterroriste" dans le Sinaï et le Delta
8Article suivantUn responsable qatari dit travailler étroitement avec Israël pour acheminer l'aide vers Gaza