Quantcast i24NEWS - La Syrie "repousse" des avions de surveillance israéliens

La Syrie "repousse" des avions de surveillance israéliens

De la fumée au-dessus de la ville de Qouneitra lors de combats entre l'armée syrienne et des rebelles, sur le plateau du Golan, près de la ligne de démarcation avec Israël, le 1er septembre 2014
Jalaa Marey (AFP)
Des avions de surveillance israéliens survolaient la région de Qouneitra dans le sud du pays,

La Syrie a annoncé que sa défense antiaérienne a "repoussé" mercredi des avions de surveillance israéliens qui survolaient la région de Qouneitra dans le sud du pays, quatre jours après une série d'attaques aériennes israéliennes en Syrie à la suite de l'interception d'un drone iranien par l'Etat hébreu.

"Les défenses antiaériennes syriennes ont repoussé des avions de surveillance israéliennes au-dessus de Qouneitra, les obligeant à quitter l'espace aérien" syrien, a rapporté dans la soirée l'agence officielle syrienne Sana.

Samedi, Damas avait annoncé que sa défense anti-aérienne avait repoussé "une nouvelle agression" israélienne contre une base militaire dans le centre de la Syrie et affirmé que "plus d'un avion israélien avait été touché par les tirs".

Ce jour là, Israël a mené une série d'attaques aériennes en Syrie, frappant des cibles militaires syriennes mais aussi "iraniennes" et perdant un de ses avions, au cours du plus sévère accès de tensions impliquant les trois pays depuis des années.

Selon Israël, un drone piloté à distance par des Iraniens basés en Syrie avait pénétré samedi avant l'aube dans l'espace aérien israélien, où il a été abattu. En représailles, l'aviation israélienne a attaqué la base "iranienne" d'où était parti le drone.

Un des appareils israéliens ayant participé à l'opération a toutefois été touché par la défense anti-aérienne syrienne, un fait rarissime, avant de s'écraser en territoire israélien.

Ces hostilités étaient intervenues sur fond de crispations grandissantes coïncidant avec le cours pris par le conflit syrien en faveur du régime du président Bachar al-Assad, un ennemi d'Israël soutenu militairement par la Russie, mais aussi par deux autres bêtes noires de l'Etat hébreu, l'Iran et le Hezbollah libanais.

Commentaires

(11)

Espace aérien syrien viole par notre aviation cherchons nous la guerre total ? Politique de droite dangereuse et c'est nous les civile qui allons payer de nos vie pour l'imprudence idiotte de nos dirigeants

pas le choix fait bien savoir ce qui se passe la bas pour mieux l anticiper. ok maccabi on risque de morfler mais j espère que cette fois nos dirigeants auront la main plus lourde qu' avant!

Israël ne viole rien du tout elle nous protège

Qu'y avait-il d'insupportable et de choquant dans mon post que vous avez fait disparaitre ??? Nous n'avons même pas le droit d'exprimer notre point de vue sans avoir droit à un coup de ciseaux ??? Pourquoi ne pas supprimer notre droit de commenter que vous malmenez sans cesse, en supprimant cette option ??????????????????

damran je suis entiermenent d'accord avec toi, mon commentaire n'était en rien violent où propagandiste, juste réaliste et historique et pourtant il a été supprimé !!

Israël respect pas le droit international, en violant constamment l’espace aérien libanais et syrienne, il fallait bien que sa arive un jour

Les drones ont eu peur et sont repartis? Faudra que M Assad m’explique la psychologie des avions sans pilote...

BRAVO ISRAËL LE PLUS FORT

Damram & didou... Merci de vos commentaires sur la censure...

Maccabi tu t'es trompé dans ton commentaire tu as dis espace aérien violées par notre aviation tu aurais dû plutôt dire par votre aviation car ce n'est pas la tienne tu n'as rien à voir avec nous et oui l'anonymat a ses limites sur Internet ( et bien évidemment il est inutile de rajouter que l'autodéfense n'est pas un violent de l'espace aérien et si la série continue a provoqué Israel ne se limitera pas avec quelques petites touches dissuasives Israel sortira quelque chose de décisif et irréversible à bon entendeur salut

macabi, va jouer au ballon avec iva.

8Article précédentLe Hezbollah a un rôle politique au Liban, admet Tillerson avant une visite à Beyrouth
8Article suivantIsraël et Hezbollah au coeur de la visite éclair de Tillerson au Liban