Quantcast i24NEWS - Procès du meurtre de Rafic Hariri: un des 4 suspects pourrait être acquitté

Procès du meurtre de Rafic Hariri: un des 4 suspects pourrait être acquitté

Un poster géant de l'ex-Premier ministre Rafic Hariri
Joseph Eid (AFP/Archives)

Le tribunal des Nations unies créé pour juger les responsables de la mort de l'ancien Premier ministre libanais Rafic Hariri se prononcera mercredi sur l'acquittement de l'un des quatre suspects, tous membres présumés du Hezbollah et jugés par contumace.

Le Tribunal spécial pour le Liban (TSL), basé à La Haye, rendra son jugement après que la défense a demandé l'abandon des poursuites contre Hussein Oneissi, affirmant que l'accusation n'avait pas réussi à apporter suffisamment de preuves.

M. Hariri, Premier ministre sunnite du Liban jusqu'à sa démission en octobre 2004, a été tué en février 2005, lorsqu'un kamikaze a fait exploser une camionnette remplie d'explosifs à côté de son convoi blindé sur le front de mer de Beyrouth.

21 autres personnes ont été tuées et 226 blessées dans l'assassinat, d'abord attribué aux généraux libanais prosyriens. L'attentat a ensuite été sujet de vives réactions, entraînant le retrait des troupes syriennes après près de trente ans de présence sur le sol libanais.

RAMZI HAIDAR (AFP/Archives)

Hussein Oneissi, 44 ans, fait face à cinq chefs d'accusation. Il est notamment accusé d'avoir enregistré une fausse cassette vidéo, transmise à la chaîne de télévision Al-Jazeera, pour revendiquer le crime au nom d'un groupe fictif.

Le TSL a délivré cinq mandats d'arrêt depuis 2011 contre des membres du mouvement chiite Hezbollah, qui a rejeté toute paternité de l'attentat et exclu la remise des suspects.

Les deux principaux accusés sont Moustafa Badreddine, décrit comme le "cerveau" de l'attentat par les enquêteurs, mort depuis et qui ne sera donc pas jugé, et Salim Ayyash, accusé d'avoir été à la tête de l'équipe qui a mené l'attaque.

Entré en service le 1er mars 2009 dans la banlieue de La Haye, le TSL est le premier tribunal pénal international qui permet l'organisation d'un procès en l'absence de l'accusé, représenté par un avocat.

Commentaires

(0)
8Article précédentSyrie: un avion militaire russe s'écrase près d'une base russe, 32 morts
8Article suivantTrump conduit les Palestiniens à l'abattoir comme du "bétail" (officiel palestinien)