Quantcast i24NEWS - A l'approche du plan de paix US, Abbas rencontre de roi de Jordanie

A l'approche du plan de paix US, Abbas rencontre de roi de Jordanie

Le roi Abdallah II de Jordanie (à droite) rencontre le président de l'Autorité palestinienne Mahmoud Abbas en 2012
AFP: AHMAD GHARABLI

Le président de l’Autorité palestinienne, a rencontré lundi le roi Abdallah II de Jordanie à Amman pour discuter du plan de paix américain, qui, d’après des sources à Washington, s’apprête à être dévoilé.




D'après des responsables américains cité par le journal New York Times, l’administration Trump serait en train de finaliser le plan de paix au conflit israélo-palestinien, nommé "deal du siècle" par le locataire de la Maison Blanche, alors que le dirigeant palestinien a formellement exclu toute médiation des Etats-Unis après la déclaration du 6 décembre reconnaissant Jérusalem comme capitale d’Israël et l’annonce du transfert de l’ambassade américaine.

Selon ces sources, le plan viserait à guider les deux parties sur les questions les plus insolubles du conflit – les frontières, la sécurité, les droits des réfugiés palestiniens, et le statut de Jérusalem – tout en anticipant les rejets éventuels, pour finalement mener les deux camps à une destination finale : "l’accord ultime".

Alors qu’aucun détail n’a pour le moment été officiellement divulgué, le plan ne prévoirait pas de solution à deux à Etats mais offrirait plutôt des options qui mèneraient in fine à la création de deux Etats.

AP Photo/Evan Vucci

D'après ces responsables, le défi immédiat auquel sera confronté Trump lors de la révélation du plan de paix, sera de ne pas voir cette proposition immédiatement rejetée côté palestinien qui avait qualifié la déclaration du 6 décembre de "claque du siècle".

Depuis lors, le Mahmoud Abbas n'a cessé de rechercher des partenaires de paix alternatifs aux Etats-Unis, mettant en cause l’impartialité de la Maison Blanche dans ce dossier.

Le mois dernier, l’ambassadrice américaine à l’ONU, Nikki Haley, a déclaré qu'"aucun des deux côtés ne va aimer ce plan. Et aucun des deux côtés ne va le détester. Mais c'est une matrice pour commencer à dialoguer".

"Nous sommes désormais à un moment où les négociations peuvent commencer entre Israéliens et Palestiniens", a-t-elle affirmé.

Commentaires

(11)

Quelle grande information, Amman est sa capitale! Il devrait y rester continuellement et demander un nouveau passeport, à son Roi, étant donné qu'il s'agit de son pays d'origine!

Solvani : mai non tu te trompe, son pays c est la Palestine, et sa capitale Jérusalem !!!

qui a dit déjà " protégez moi de mes amis. de mes ennemis je m'en charge"?

J'espère qu'abbas aime La cuisine jordanienne bientôt il va vivre La bas définitivement

le G2 du proche orient. meeting des grosses fortunes avides d'argent.

Trump. un ami qui vous veut du bien

Iva69 l espoir fait vivre nous nous sommes dans réalité avec eretz Israël et yeriuchalim comme capital éternelle

Eva69 À force d'espérer on meurt désespéré

Je n’y crois pas trop à vrai dire En quoi Jérusalem est annexé à contrario de toutes les lois internationales serait elle la capitale d’israël ?

Jérusalem est la capitale d'Israël depuis 48 Où est la Knesset ?

Capitale : ville où siège le gouvernement et le parlement !! Jérusalem capitale d'Israel !! Ramallah capitale de l'état inventé !!!

8Article précédentSyrie: l'offensive du régime contre la Ghouta se poursuit sans répit
8Article suivantLa France prête à frapper des sites d'armes chimiques en Syrie en cas d'utilisation contre des civils