Quantcast i24NEWS - Gaza: explosion au passage du convoi du Premier ministre de l'Autorité palestinienne

Gaza: explosion au passage du convoi du Premier ministre de l'Autorité palestinienne

Palestinian prime minister Rami Hamdallah, seen here in March, will travel to the Gaza Strip on October 2 as part of renewed reconciliation efforts with Hamas
ABBAS MOMANI (AFP)

Une explosion est survenue mardi matin à Gaza au passage du convoi du Premier ministre de l'Autorité palestinienne (AP) , Rami Hamdallah, ont rapporté les médias locaux.

M. Hamdallah, ainsi que le chef du renseignement palestinien Majid Faraj qui se trouvait également dans le convoi, sont indemnes, mais sept autres personnes ont été légèrement blessées.

La détonation, d'origine indéterminée, s'est produite alors que le convoi entrait dans le territoire pour une rare visite de la part de M. Hamdallah. "Ce qui est arrivé aujourd'hui renforce notre détermination à parvenir à un accord de réconciliation", a affirmé le Premier ministre palestinien devant des journalistes, "nous reviendrons à Gaza".

Le président de l'AP, Mahmoud Abbas a immédiatement dénoncé cette "attaque lâche" et a déclaré tenir "le Hamas pour responsable", alors que certains responsables palestiniens évoquent une tentative d'élimination du Premier ministre.

De son côté, le Hamas a nié toute responsabilité et condamné une "attaque contre la réconciliation palestinienne", et a critiqué les propos d'Abbas qui, selon lui, "font le jeu des criminels".

Dans un communiqué, l'organisation terroriste a affirmé que l'attaque provenait de la "même main" que l'assassinat de Mazen Faqha -un commandant de sa branche armée-- en mars 2017 et la tentative d'assassinat de Tawfiq Abou Naim --le chef de ses forces de sécurité-- en octobre.

Le Hamas avait accusé Israël du meurtre de Faqha, alors que l'attaque visant Abou Naim est communément attribuée à des islamistes radicaux.

Le ministère de l'Intérieur du Hamas a indiqué avoir arrêté trois personnes et ouvert une enquête.

L'organisation islamiste dirige sans partage la bande de Gaza depuis qu'il en a évincé l'Autorité palestinienne par la force en 2007. Après des années de dissensions dévastatrices, le Hamas avait accepté le 12 octobre au Caire de rétrocéder les pouvoirs à l'AP.

Malgré l'importance des enjeux, le Hamas et l'AP se sont cependant montrés à nouveau incapables jusqu'à ce jour de surmonter leurs divisions, et l'accord du 12 octobre est resté largement lettre morte.

Commentaires

(4)

Il y a de l'eau dans le Gaz-a.

Faut il comprendre : * qu'après le trépas d'Abbas * qu'après la mise à l'écart du Hamas * qu'après la mise à plat du Hezbollah Et, accessoirement, après l'assassinat du successeur choisi chez l'Olp... ... qui va être crédible pour faire LA Paix avec Israël ? ... qui osera vouloir faire la Paix avec Israël ? ... qui a vraiment besoin d'un document signé par un Homme "fort" palestinien, qui sera marqué au front d'un point lumineux rouge, venant d'un sniper ?

Tant que le Hamas et la Fatah se querellent, la solution à 2 états entre Israël et le peuple inventé ne sera pas possible !!!!

il n'a pas payé sa cotisation.

8Article précédentIrak: Bagdad annonce la levée du blocus aérien du Kurdistan
8Article suivantL'Arabie saoudite adopte un programme nucléaire civil