Quantcast i24NEWS - L’Egypte demande au Hamas d’arrêter les protestations à Gaza (officiels palestiniens)

L’Egypte demande au Hamas d’arrêter les protestations à Gaza (officiels palestiniens)

Le leader du Hamas avec la délégation égyptiennes dans le cadre des négociations de réconciliation avec l'Autorité palestinienne
AFP
Des envoyés du Caire ont indiqué être inquiets de "potentielles détériorations"

Plusieurs hauts responsables des services de renseignements égyptiens se sont rendus samedi dans la bande de Gaza, demandant au Hamas de stopper les manifestations de masse ayant lieu, depuis le 30 mars, chaque vendredi le long de la frontière avec Israël.

La délégation égyptienne, dirigée par Sameh Nabil, responsable du portefeuille palestinien des services de renseignements généraux égyptiens, est entrée dans la bande de Gaza par le poste frontalier d'Erez, qui avait été ouvert pour deux jours.

Selon un responsable de l'Autorité palestinienne à Ramallah, lors de leurs pourparlers avec les dirigeants du Hamas, les officiels égyptiens auraient exigé que le groupe terroriste mette fin aux "manifestations qui ont débuté il y a trois semaines dans le cadre de la "Marche du retour.

"Les Egyptiens craignent que les affrontements le long de la frontière entre la bande de Gaza et Israël puissent conduire à une grave détérioration", a déclaré la même source au Times of Israel.

"Les Egyptiens sont également préoccupés par le fait que les affrontements pourraient se déplacer à la frontière entre la bande de Gaza et l'Egypte", a ajouté ce responsable de l’Autorité palestinienne.

Pressions de l’Egypte ?


Le Caire a refusé d'ouvrir son point de passage de Rafah, frontalier à la bande de Gaza, de façon permanente; une décision qui a suscité de vives critiques de la part des Palestiniens vivant dans l'enclave côtière.

Ces derniers jours, plusieurs médias arabes ont indiqué que l’Egypte avait fait pression sur le Hamas pour qu’il mette fin à la Marche du retour en échange de l’assouplissement des conditions de passage mises en place au terminal de Rafah. Une affirmation que le Hamas s’est refusé de commenter.

MAHMUD HAMS (AFP)

Peu après le départ des officiel égyptiens, Khalil al-Hayya, un haut responsable du Hamas, a d’ailleurs annoncé que les manifestations de masse se poursuivraient "jusqu'à ce qu'elles atteignent leurs objectifs réels".

Les manifestants songent en effet à continuer leurs protestations jusqu’à la date de la Nakba, "la Catastrophe" en arabe, qui marque la date de l’Indépendance de l’Etat d’Israël.

"Notre peuple palestinien continuera les marches et l'Intifada contre l'occupation israélienne jusqu'à ce que nous obtenions le droit au retour", a déclaré M. Hayya.


Toujours pas de réconciliation inter-palestinienne


Adel Abed Al Rahman, porte-parole de la délégation égyptienne en déplacement à Gaza, a quant à lui déclaré que les discussions avec les dirigeants du Hamas avaient porté sur la "réconciliation" entre le groupe terroriste et la faction dirigeante du Fatah de Mahmoud Abbas.

Les deux groupes palestiniens ont signé un accord de réconciliation au Caire en octobre 2017 dans lequel ils s'engageaient à mettre fin à leurs divergences.

Cependant, les deux partis rivaux ont pour le moment échoué à parvenir à la mise en œuvre de cet accord négocié par l'Egypte, continuant à se tenir mutuellement responsables de son échec.

ABBAS MOMANI (AFP/File)

Abbas a accusé le Hamas de ne pas avoir remis le contrôle total de la bande de Gaza à son gouvernement basé à Ramallah, songeant à imposer de nouvelles sanctions au mouvement terroriste s’il ne se conformait pas à ses exigences.

Le Hamas a pour sa part accusé le président de l’Autorité palestinienne de ne pas avoir levé les précédentes sanctions qu'il avait imposées à la bande de Gaza l'année dernière, notamment le suspend des paiements à des milliers de fonctionnaires. Le mouvement terroriste a également rejeté la demande de Mahmoud Abbas de permettre à ses forces de sécurité de se déployer dans la bande de Gaza.

Commentaires

(3)

Les comiques troupiers.....

et que ça saute !

Ils doivent vraiment continuer cette marche du retour vers.... le moyen âge a moins bien sûr qu’ils ne l’aient jamais quitté

8Article précédentIsraël détruit "le plus profond et le plus long" tunnel du Hamas jamais découvert
8Article suivant"Soutien total" de Netanyahou après les frappes occidentales en Syrie