Quantcast i24NEWS - Les frappes occidentales en Syrie résultent du "lobby sioniste" (Nasrallah)

Les frappes occidentales en Syrie résultent du "lobby sioniste" (Nasrallah)

Hezbollah, whose leader Hassan Nasrallah is pictured here during a recent television interview, is one of the dominant forces in Lebanese politics
- (AL-MAYADEEN/AFP/File)

Le leader de l’organisation terroriste Hezbollah, Hassan Nasrallah, a affirmé dimanche que la frappe occidentale en Syrie résultat de la pression du "lobby sioniste" aux Etats-Unis, mais qu'Israël avait été "déçu" par "l'ampleur limitée des bombardements".

Lors d’un discours télévisé, Nasrallah, allié du régime de Bachar al-Assad, a dénoncé la frappe, estimant que "la guerre menée par les Etats-Unis contre la Syrie (...) n'atteindra pas ses objectifs".

"Si le but était de renforcer Israël ou certains Etats régionaux, ils ont échoué, leurs espoirs sont brisés", a déclaré le leader du Hezbollah.

Preuve de "faiblesse"

"Je pense que ce qui s’est passé samedi compliquera la solution politique, cela va aggraver les relations internationales, cela va compliquer le processus de Genève et risquer même de le couler. Les Américains savent bien qu’il ne faudrait pas aller vers une confrontation avec le régime syrien et ses alliés", a-t-il poursuivi.

Jose ROMERO (US Department of Defense/AFP)

La frappe occidentale en Syrie "devrait accroître notre confiance en notre force, notre présence, notre pouvoir, et les options limitées de nos ennemis", a-t-il lancé.

Les Etats-Unis, la France et la Grande-Bretagne ont mené dans la nuit de vendredi à samedi, des frappes en Syrie qualifiée de "parfaitement exécutées" par Donald Trump, visant des installations liées au programme d’armement chimique du régime. "La limitation de l’agression des Etats-Unis est une reconnaissance américaine claire de la force de l’axe de la résistance et de sa capacité à sortir victorieux", a jugé Nasrallah.

"Erreur historique"

Dans un autre discours, le chef du Hezbollah a averti vendredi que la frappe israélienne présumée en Syrie menée quelques jours avant la frappe occidentale, avait mis l’Etat hébreu en confrontation directe avec l’Iran.

"Les Israéliens doivent savoir qu'ils ont commis une erreur historique. Ils ont commis une bêtise car ils sont entrés dans un combat direct avec l'Iran," a-t-il déclaré.

"L'Iran n'est pas un petit pays ou un état faible, ni un pays lâche - et vous le savez, cet événement est crucial pour la région," a-t-il affirmé faisant référence à l'attaque contre la base T-4 en Syrie.

"Lieberman (le ministre israélien de la Défense) prétend qu'il ignore ce qui se passe en Syrie mais vous avez ouvert un nouvel axe dans une lutte que vous n'appréciez pas, et vous êtes face à face avec l'Iran," a martelé le dirigeant du mouvement terroriste.

Commentaires

(11)

dommage, le ridicule ne tue pas.

Commentaire invariable quel que soit sujet ;)

Quellle desolation que de n’avoir que ce site pour nos infos.... Nasrallah, mélanchon, autain, coquerel, le pen, le chef du hamas, le portier de l’ambassade palestinienne à tombouctou etc etc etc... à croire que les infos de ces personnes absolument sans importance vous apportent un réel plaisir !!!!!

Ananas , merci d'avoir résumé ma pensée. Finalement I 24 nous parle de tout mais surtout de rien .

Toujours les mêmes rodomontades arabes qui quoi qu'ils en disent ne comprennent que la force.

Le lobby sioniste ? Oui et alors?

C’est pas faux

Alors Arezkiya ces frappes sur la Syrie ont apparemment été difficiles à digérer....

A ce qui préfère les complots sionistes cassez vous

Yallah Nassralah sort de ton terrier, Tsahal va bien s’occuper de toi !

Comment peut on être aussi nul

8Article précédentDébut de l'enquête internationale sur l'attaque chimique présumée en Syrie
8Article suivantLe nouvel ambassadeur israélien en Jordanie est arrivé à Amman