Quantcast i24NEWS - Une délégation du Hamas attendue au Caire

Une délégation du Hamas attendue au Caire

Photo des délégations du Fatah, du Hamas et du médiateur égyptien lors de la signature d'un accord de réconciliation entre groupes palestiniens, le 12 octobre 2017 au Caire
KHALED DESOUKI (AFP/Archives)

Une délégation de hauts responsables du Hamas est attendue mardi au Caire.

A l'ordre du jour de cette rencontre, les manifestations hebdomadaires à la frontière entre Israël et Gaza, baptisées "Marche du retour" et le processus de réconciliation inter-palestinienne.

Selon plusieurs médias, l'Egypte exhorterait de nouveau l'organisation islamiste à stopper ces rassemblements qui durent maintenant depuis près de quatre semaines.

Samedi, plusieurs hauts responsables des services de renseignements égyptiens s'étaient déjà rendus dans la bande de Gaza pour appeler le Hamas à cesser son mouvement de protestation à la frontière.

Lors de leurs pourparlers avec les dirigeants du Hamas, les officiels égyptiens auraient exprimé leur crainte "que les affrontements le long de la frontière entre la bande de Gaza et Israël puissent conduire à une grave détérioration" et "puissent se déplacer à la frontière avec l'Egypte", selon un responsable de l'Autorité palestinienne à Ramallah, cité par le Times of Israel.

MAHMUD HAMS (AFP)

Les deux leaders de la branche politique du Hamas qui mèneront la délégation dans la capitale égyptienne sont Saleh al-Arouri, et Moussa Abu Marzouk.

Outre des responsables égyptiens, al-Arouri et Abu Marzouk devraient également s'entretenir avec le vice-président du Fatah Mahmoud Al-Aloul, dans un contexte de vives tensions entre les deux factions depuis l'échec de l'accord conclu au Caire en octobre 2017.

Si une réunion Fatah-Hamas venait à être confirmée, il s'agirait de la première rencontre entre ces partis rivaux depuis la tentative d'assassinat du Premier ministre palestinien Rami Hamdallah le mois dernier à Gaza.

Le président de l'Autorité palestinienne, Mahmoud Abbas avait immédiatement dénoncé cette "attaque lâche" et déclaré tenir "le Hamas pour responsable" le l’incident. De son côté, le Hamas avait nié toute responsabilité et condamné une "attaque contre la réconciliation palestinienne", et a critiqué les propos d'Abbas qui, selon lui, ont "fait le jeu des criminels".

Israël se prépare à un regain de tensions à la frontière avec Gaza:


 

Commentaires

(2)

Délégation du Hamas??? C’est lassant, voir inquiétant de donner autant d’importance à une « délégation «  reconnue par tous comme terroristes. On y comprend plus rien..

il va falloir si faire car le hamas fais parti intégrante de la Palestine. Il est vrai que israel considère de terroriste toute personnes ou organisations qui contestent la politique israélienne, pour preuve de nombreux rabbins se sont vu interdire l entrée en Israël parcequ ils trouve le gouvernement trop répressifs.

8Article précédentDes milliers de Syriens fêtent à Damas la "victoire" dans la Ghouta
8Article suivantUne djihadiste française condamnée à la perpétuité en Irak