Quantcast i24NEWS - Gaza: une "Nakba" sous très haute tension

Gaza: une "Nakba" sous très haute tension

Après une célébration historique côté israélien marquée lundi par le transfert de l'ambassade américaine à Jérusalem, les 70 ans de l'Etat hébreu sont mardi commémorés comme une "catastrophe" - la "Nakba"- par les Palestiniens.

Chaque année les Palestiniens manifestent le 15 mai, au lendemain de la "Nakba" qu'a constituée pour eux la création d'Israël le 14 mai 1948, également synonyme d'exode pour des centaines de milliers d'entre eux.

Les affrontements d'hier à la frontière entre Israël et Gaza pour protester contre l'inauguration de l'ambassade américaine ont mené à la mort de 60 manifestants, selon un dernier bilan.

SAID KHATIB (AFP)

La situation semblait toutefois relativement calme dans la matinée, d'après notre reporter à la frontière.

Des dizaines de milliers de manifestants se sont toutefois rassemblés de nouveau dans l'après-midi à divers endroits le long de la bande de Gaza à l'occasion des funérailles des manifestants tués lundi.

Si le Hamas continue de répandre la violence, Sinwar (chef du Hamas à Gaza) et d'autres dirigeants du mouvement seront notre cible, a mis en garde le ministre israélien du Logement Yoav Galant.

Au cours des émeutes lundi, 25 cerfs-volants dont 17 portant des engins incendiaires, ont été envoyés du côté israélien de la barrière, provoquant des incendies à 23 endroits distincts.

Plusieurs tentatives d'infiltrations dans l'Etat hébreu ont été déjouées et la barrière de sécurité a également été endommagée.

En amont de ces manifestations violentes, les autorités israéliennes avaient annoncé le renforcement de leurs effectifs aux frontières avec Gaza et en Cisjordanie, et largué hier des tracts mettant en garde la population palestinienne à Gaza contre les risques encourus en cas d'escalade.

L'armée israélienne a annoncé mardi matin avoir visé 11 positions de l'organisation terroriste Hamas au pouvoir dans la bande de Gaza.

"Tsahal continuera d'empêcher les attaques terroristes orchestrées en grande partie par l'organisation terroriste du Hamas. Toute activité terroriste sera accueillie avec sévérité. Les troupes de Tsahal continueront à défendre Israël et ses civils", selon le communiqué de l'armée.

JACK GUEZ/AFP

Par ailleurs, cette même source a précisé qu'"environ 10 engins explosifs et plusieurs bombes incendiaires ont été utilisés, et de nombreux de coups de feu ont été tirés" visant la clôture ou les forces israéliennes.

Le Premier ministre Benyamin Netanyahou a réuni lundi soir un conseil de défense avec les ministres de la Défense Avigdor Lieberman, de la Sécurité Gilad Erdan, le chef d'état-major Gadi Eisenkot, le chef des renseignements intérieurs Nadav Argaman, le chef de la police Roni Alsheikh et le conseiller à la sécurité nationale Meir Ben Shabbat.

Les Etats-Unis ont bloqué lundi l'adoption d'un communiqué du Conseil de sécurité de l'ONU appelant à une enquête indépendante sur l'escalade des violences à Gaza, selon des sources diplomatiques.

Le Koweït a lui demandé une réunion en urgence mardi du Conseil.

La communauté internationale a quant à elle dénoncé le lourd bilan des affrontements. De nombreux pays arabes crient au "massacre".

Commentaires

(4)

Pacifiste la manifestation, pacifiste et le monde ne voit rien .....

J’oubliais, mais c’est normal ....

l'aveuglement est à son comble

La Nakba ! Eh oui ils sont toujours dans le TROU depuis 1948, normal les occidentaux sont là !

8Article précédentDécès d'un bébé à Gaza: la version palestinienne remise en cause (sources sécuritaires israéliennes à i24NEWS)
8Article suivantGaza: la Turquie demande à l'ambassadeur israélien de quitter le pays