Quantcast i24NEWS - Israël: Netanyahou se félicite du sommet Trump-Kim en pensant à l'Iran

Israël: Netanyahou se félicite du sommet Trump-Kim en pensant à l'Iran

Israeli Prime Minister Benjamin Netanyahu chairs weekly cabinet meeting in Jerusalem on May 6, 2018
JIM HOLLANDER (POOL/AFP)

Le Premier ministre israélien Benyamin Netanyahou a félicité mardi le président américain Donald Trump après sa rencontre avec le dirigeant nord-coréen Kim Jong Un et estimé que la politique des Etats-Unis portait aussi ses fruits sur le nucléaire iranien.

"Je félicite le président Trump pour le sommet historique de Singapour qui constitue un pas important dans les efforts pour dénucléariser la péninsule coréenne", a affirmé M. Netanyahou dans une brève intervention à la télévision.

"Le président Trump a également adopté une position offensive contre la tentative de l'Iran de se doter de l'arme nucléaire et son agressivité au Moyen-Orient, ce qui a affecté déjà l'économie iranienne", a-t-il ajouté.

Les États-Unis se sont retirés le 8 mai de l'accord international sur le nucléaire iranien conclu en 2015 à Vienne.

La réimposition de sanctions américaines contre l'Iran commence à faire fuir les investisseurs étrangers revenus dans le pays après 2015.

Téhéran est accusé par ses détracteurs, au premier rang desquels Israël et les Etats-Unis, de chercher à se doter de l'arme nucléaire. La République islamique dément de longue date, assurant que son programme est uniquement civil.

L'Agence internationale de l'énergie nucléaire (AIEA) a certifié à plusieurs reprises que Téhéran respectait l'accord.

Donald Trump et Kim Jong Un ont eu mardi un tête-à-tête historique à Singapour qui a abouti à la signature d'une déclaration commune sans percée majeure sur la question cruciale de l'arsenal nucléaire de la Corée du Nord.

Commentaires

(2)

Kim a insulté Trump comme personne, menacé les USA, démontré ses capacités nucléaires et balistiques... il en retire la considération américaine et un déplacement de POTUS soi même ! L’Iran a négocié un accord international, le respecte selon l’AIEA : Trump renie ses engagement et ceux de son pays, et rétablit des sanctions ... Cherchez l’erreur .. Résultat l’Iran se rapproche de la Chine et de la Russie Quel stratège ce Trump !

@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@ 12 juin 2018 23:10.................... TRUMP a lui aussi insulté copieusement et maltraité Kim, l'appelant "Rocket Man" et a menacé de détruire complètement la Corée du Nord. Alors quoi ???? En tant que grand stratège, le Président Américain a réussi à s'imposer auprès de Kim qu'il a rencontré au cours d'une réunion à laquelle personne ne s'attendait, qui a laissé la planète sans voix, même si elle ne fait que préparer la suite, sachant qu'il y a encore beaucoup à faire........ Concernant l'Iran, il est faux d'écrire que l'accord "historique" est respecté selon l'AIEA, qui n'a pas accès aux sites les plus sensibles... TRUMP ne renie pas ses engagements, l'accord "historique" prévoit sa reconduction ou sa remise en question, ce qu'il a fait, en raison des chaos provoqués dans tout le Moyen Orient par l'Iran, les conflits sanglants régionaux, son engagement dans des guerres (Yemen), et sa participation active dans le terrorisme mondial dans lequel les mollahs engloutissent l'argent destiné au mieux-être de leur peuple. A vous de trouver où se trouve l'erreur..... L'Iran ne se rapproche pas de la Chine. La Chine a déjà investi des milliards dans les infrastructures iraniennes et ne souffrira que très peu, des sanctions américaines, contrairement à l'UE. C'est l'Iran qui fournit à la Chine, la plus grande part de son pétrole..... Enfin, au cas où vous ne l'auriez pas encore remarqué, c'est la Russie qui est le plus grand soutien de l'Iran, et qui défend sa présence en Syrie, malgré les sérieux dégâts occasionnés par l'aviation israélienne sur ses installations et ses bases... L'Iran est un allié stratégique de Poutine: Le saviez-vous ????????

8Article précédentL'armée syrienne renforce ses défenses aériennes près de la frontière israélienne
8Article suivantL'Autorité palestinienne interdit les manifestations en Cisjordanie durant l'Aïd al-Fitr