Quantcast i24NEWS - Rencontre de Benyamin Netanyahou avec Vladimir Poutine à Moscou

Rencontre de Benyamin Netanyahou avec Vladimir Poutine à Moscou

Le Premier ministre israélien Benyamin Netanyahou se rendra mercredi à Moscou pour une rencontre avec le président russe Vladimir Poutine alors que les deux pays entretiennent une relation difficile en raison de leur position sur la Syrie.

Avant son voyage, Benyamin Netanyahou a rencontré mardi soir l'envoyé spécial du président russe, Alexander Lavrentiev, et le vice-ministre russe des Affaires étrangères Sergey Vershinin pour discuter des développements régionaux.

Le conseiller à la sécurité nationale et le directeur du Conseil national de sécurité Meir Ben-Shabbat ont également assisté à la réunion.

Le Premier ministre a précisé qu'Israël ne tolèrera aucune présence militaire iranienne ou de ses mandataires en Syrie et que la Syrie doit respecter rigoureusement l'accord de séparation des forces de 1974.

Au cours des deux dernières années, Netanyahou et Poutine se sont régulièrement rencontrés et entretenus sur des questions bilatérales et régionales, afin d'éviter les différends entre les forces aériennes israéliennes et russes en Syrie.

La Russie s'est immiscée dans la guerre civile syrienne en 2015 aux côtés de Bachar al-Assad, contre des groupes rebelles qui combattent Damas.

La rencontre survient alors que l'armée syrienne a répondu dimanche à une "agression" contre la base aérienne T4 dans la province centrale de Homs, qu'une source militaire a imputée à Israël.

Le directeur de l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH) Rami Abdel Rahmane a de son côté affirmé que "l'aéroport T4 et ses alentours à proximité de Palmyre (...) avaient été la cible d'un bombardement aux missiles", estimant qu'il s'agissait probablement de frappes israéliennes.

Il a précisé que le bombardement avait atteint "des combattants iraniens dans l'aéroport" et fait état de morts parmi ces combattants et d'autres forces pro-régime sans donner de bilan.

Outre l'armée syrienne, des combattants iraniens ainsi que du Hezbollah libanais se trouvent sur la base aérienne T4.

Le 9 avril, des missiles avaient déjà été tirés contre la base T4, tuant jusqu'à 14 combattants, dont sept Iraniens. L'Iran, la Syrie et la Russie avaient fait porter à Israël la responsabilité du raid.

En outre, le 10 février, Israël avait annoncé une attaque "de grande envergure" en Syrie, frappant 12 objectifs, après avoir intercepté un drone venu de Syrie. Il avait ouvertement dit, pour la première fois, avoir visé des cibles iraniennes.

Commentaires

(0)
8Article précédentIran: arrêtée pour avoir dansé, les "aveux" télévisés d'une Instagrameuse font polémique
8Article suivantIran: arrêtée pour avoir dansé, les "aveux" télévisés d'une Instagrameuse font polémique