Quantcast i24NEWS - Coup de semonce israélien contre des lanceurs palestiniens de bombes incendiaires

Coup de semonce israélien contre des lanceurs palestiniens de bombes incendiaires

An Israeli drone flies near a Palestinian fire kite on the border between Israel and the Gaza Strip on May 14, 2018 as the army struggles to tackle the low-tech tactic
MOHAMMED ABED (AFP)

L'armée israélienne a tiré jeudi un coup de semonce depuis un drone contre un groupe de Palestiniens s'apprêtant à lancer des ballons incendiaires repéré dans le nord de la bande de Gaza, a déclaré l'armée dans un communiqué.

"L'armée israélienne considère l'utilisation de ballons et de bombes incendiaires comme un acte grave et répréhensible, et met tous les moyens en oeuvre pour empêcher leur utilisation", a réitéré l'armée.

Des centaines de feux ont été enregistrés en Israël depuis le début de la mobilisation palestinienne le 30 mars, et des milliers d'hectares de champs se trouvant le long de la frontière sont partis en fumée.

Le gouvernement israélien a estimé les dégâts à plus de 5 millions de shekels (1,2 million d'euros) au total et a promis d'indemniser les agriculteurs.

Lundi, Israël a annoncé la fermeture du seul point de passage de marchandises entre l'Etat hébreu et la bande de Gaza, en réponse aux cerfs-volants et ballons incendiaires lancés depuis l'enclave.

Mardi, un bateau palestinien qui a pris la mer depuis le port de pêche à Gaza en direction de Chypre, afin de dénoncer le blocus imposé à l'enclave depuis la prise du pouvoir par le Hamas, a été arrêté par l'armée israélienne.

"La marine israélienne a arrêté aujourd'hui un navire palestinien transportant huit passagers qui ont tenté de briser le blocus maritime sur la bande de Gaza", avait indiqué mardi l’armée précisant que l’opération s’était déroulée sans accroc.

"L'armée israélienne a mis des médecins à disposition des malades et des handicapés à bord", était-il souligné.

"Je pars pour être soigné à l'étranger", a dit l'un des passagers, Mahmoud Abou Ataya, 25 ans, récemment blessé dans l'est de Gaza.

"J'ai essayé de sortir par les points de passage, mais j'ai été refoulé à celui de Rafah (vers l'Egypte), même chose au point de passage d'Erez" vers Israël, a-t-il expliqué.

Commentaires

(1)

Il faut que Tsahal réagisse avec plus de fermeté, il y a que la force pour qu’ils comprennent, et fermer tout les passages vers Gaza , l’Égypte le fait bien et aucun pays ou l’ONU ne dit aucun mot alors pourquoi pas Israel , ils finiront bien pas comprendre et au diable les critiques

8Article précédentL'armée israélienne riposte contre des positions syriennes après l'infiltration d'un drone
8Article suivantSyrie: les troupes du régime entrent dans les quartiers rebelles de Deraa