Quantcast i24NEWS - Les USA refusent des exemptions pour les entreprises européennes en Iran (Le Maire)

Les USA refusent des exemptions pour les entreprises européennes en Iran (Le Maire)

Le ministre de l'Economie Bruno Le Maire, le 18 juin 2018 à l'Elysée, à Paris
LUDOVIC MARIN (AFP)

Les Etats-Unis ont refusé de délivrer des exemptions dans l'application de leurs sanctions pour les entreprises européennes installées en Iran, révèle le ministre de l'Economie Bruno le Maire dans une interview parue vendredi dans le Figaro. 

"J'ai écrit au printemps à Steven Mnuchin, le secrétaire au Trésor américain, pour lui demander des exemptions pour les entreprises européennes installées légalement en Iran ou des délais supplémentaires dans l'application des sanctions. Nous venons de recevoir sa réponse: elle est négative", explique le ministre.

Cette réponse n'est pas vraiment une surprise, Bruno le Maire ayant lui-même répété à plusieurs reprises ces dernières semaines ne pas se faire "d'illusions" sur les demandes d'exemptions.

"L'Europe doit se doter d'instruments pour résister aux sanctions extraterritoriales et mettre en place des circuits de financement autonomes. Ce n'est pas aux Américains de décider avec quels pays nous avons le droit de faire du commerce!", ajoute M. Le Maire.

La semaine dernière, les Européens, mais aussi la Russie et la Chine, avaient plaidé pour la poursuite des exportations de gaz et de pétrole iraniens alors que les Etats-Unis ont demandé à tous les pays d'arrêter complètement leurs importations de pétrole d'ici au 4 novembre. 

En mai, Donald Trump avait annoncé le retrait des Etats-Unis de l'accord nucléaire signé en 2015 entre l'Iran et les grandes puissances internationales, et le rétablissement des sanctions contre toutes les entreprises ayant des liens avec la République islamique.

Plusieurs entreprises ont d'ores et déjà annoncé leur départ d'Iran, à l'image de Total qui va se retirer d'un vaste projet gazier faute d'exemption ou du groupe automobile PSA qui a lancé le processus de suspension de ses activités dans le pays. 

L'armateur CMA-CGM a quant à lui annoncé qu'il mettait fin à sa desserte de l'Iran. 

Commentaires

(6)

Arrêtez de rever

L'Iran finira par comprendre que si l'on peut ruser avec les Etats européens, ruser ,faire le malin avec Trump, est une attitude contre-productive.

dirigeants Aa

les collabos vont à canossa le nouveau gouvernement iranien qui ne saurait tarder vous demandera des comptes Aaretz

Il est possible que la conséquence de cette politique soit un implantation chinoise accrue au Moyen Orient.. La dernière chose dont les USA ont besoin... on verra.

oui,une implantation chinoise est possible ça embetera surtout les russes et les europeens.en iran ils vont prendre la place des societes europeennes car ils ne sont pas obliges de commercer en USD ils vont surtout s'attaquer au pré carré russe qu'est la syrie pour les chantiers de reconstruction les besoins sont immenses reussiront ils? cette menace chinoise va obliger les Americains à faire tomber le regime iranien plus rapidement que ce qu'ils avaient prevu,Ils sont dejà à la manoeuvre avec les Israeliens et peut etre meme certains pays europeens Force des chinois,ils ont tellement d'argent qu'ils peuvent faire des credits pays Aaretz

8Article précédentForte explosion d'un réservoir chimique près de l'aéroport du Caire
8Article suivantSyrie: 54 morts dont 28 civils dans un raid sur un réduit de l'EI (ONG)