Quantcast i24NEWS - Flottille/Gaza: la Norvège exhorte Israël à s'expliquer

Flottille/Gaza: la Norvège exhorte Israël à s'expliquer

Palestinians sail boats bearing their national flag in the port of Gaza City in support of the Gaza-bound flotilla of international female activists attempting to break the Israeli blockade on the Hamas-run Gaza Strip on October 5, 2016
MAHMUD HAMS / AFP

La Norvège a exhorté mardi Israël à lui procurer des raisons juridiques après l'interception dimanche d'un bateau de la "Flottille de la liberté" à destination de Gaza, a annoncé le ministère norvégien des Affaires étrangères.

Le ministère norvégien a indiqué dans un communiqué que ses diplomates en Israël avaient fourni une assistance consulaire à cinq Norvégiens qui faisaient partie des 22 passagers et membres d'équipage à bord du navire "Awda" ("Retour", en arabe) qui battait pavillon norvégien, arraisonné par la marine israélienne.

"Nous avons demandé aux autorités israéliennes de clarifier les circonstances concernant l'interception du navire et de fournir les bases juridiques de l'intervention", a déclaré le porte-parole du ministère norvégien.

AP Photo/Ariel Schalit

"Il s'agit du premier navire norvégien envoyé à destination de Gaza pour aider les Palestiniens. C'est un bateau pacifique, en aucun cas il ne menace la sécurité d'Israël", a estimé le chef de 'Ship to Gaza Norway' qui a organisé l'expédition, Torstein Dahle.

La marine israélienne a arraisonné dimanche un bateau en provenance de Suède et de Norvège au large de la bande de Gaza avec à son bord des militants anti-blocus. Selon l’équipage, le bateau transportait des médicaments et du matériel médical pour la population de Gaza.

L'armée israélienne a cependant affirmé dans un communiqué, que ce navire venait "violer le blocus légal imposé à la bande de Gaza". En accord avec la loi internationale, la flottille a été stoppée pour être acheminée vers le port d'Ashdod dans le sud d'Israël.

Environ 40 militants originaires de 15 pays, dont deux Français, participaient à cette opération, selon l'un des organisateurs, Pierre Stambul, co-président de l'Union juive pour la paix.

Israël, ainsi que l'Egypte, ont mis en place un blocus à l'encontre de la bande de Gaza depuis que le mouvement terroriste du Hamas y a pris le pouvoir en 2007.

Ce n'est pas la première fois qu'une flottille tente de briser le blocus mis en place par Israël dans la bande de Gaza. Entre 2008 et 2016, les militants internationaux ont envoyé 31 navires vers l'enclave palestinienne pour défier les sanctions mises en place par l'Etat hébreu à l'encontre des responsables gazaouïs.

Commentaires

(0)
8Article précédentFlottille/Gaza: la Norvège exhorte Israël à s'expliquer
8Article suivant"La victoire est proche", affirme Assad à ses troupes