Quantcast i24NEWS - Sdérot: "Le cessez-le-feu avec le Hamas est une erreur" (maire)

Sdérot: "Le cessez-le-feu avec le Hamas est une erreur" (maire)

Sderot residents evacuate a building that was hit by a rocket fired from the Gaza Strip on July 14, 2018
Ahmad GHARABLI (AFP/File)

Le maire de Sderot, Alon Davidi, a déclaré vendredi que l'accord de cessez-le-feu conclu entre Israël et le Hamas jeudi soir est "une erreur".

"Je comprends le désir du gouvernement d’engager des négociations, mais son devoir est d'éradiquer le terrorisme de Gaza en Israël avec une assistance militaire. Cette guerre continue est malsaine", a affirmé M. Davidi.

Israël et le Hamas, qui gouverne la bande de Gaza, ont accepté jeudi soir un cessez-le-feu lors de discussions indirectes par l'entremise du voisin égyptien et des Nations unies, a indiqué une source proche des négociations. Le cessez-le-feu devait entrer en vigueur peu avant minuit (21H00 GMT), a-t-elle dit.

Aucune confirmation officielle n'a été obtenue d'Israël ou du Hamas. Les médias ont fait état d'un démenti de la part de responsables israéliens, mais un tel démenti est habituel de la part d'Israël dans de telles circonstances. Israël est cependant disposé à ne pas ouvrir le feu si le Hamas et les groupes alliés font de même, disent ces responsables cités dans les médias.

MAHMUD HAMS (AFP)

Les maires des localités proches de l'enclave exhortent le gouvernement à parvenir à un calme économique et politique avec le gouvernement dans la bande de Gaza.

"Nous sommes passés par une journée de salves de roquettes de nos collectivités à l'élimination des activités éducatives et des événements culturels et communautaires. Dans le passé il y avait la paix et nous espérons que les tensions diminueront", a affirmé le maire de Eshkol, GadiYarkoni.

Le calme est revenu dans et autour de la bande de Gaza dans l'attente des manifestations palestiniennes du vendredi qui indiqueront si une cessation des hostilités avec Israël peut durer au moins quelque temps après le sévère accès de fièvre de jeudi.

Après des mois de tensions allant grandissant, l'enclave palestinienne et ses pourtours israéliens ont connu entre mercredi et jeudi soir l'une de leurs plus graves confrontations depuis la guerre de 2014.

Plus de 180 roquettes et obus de mortier ont été tirés de la bande de Gaza vers Israël, faisant plusieurs blessés et précipitant les Israéliens vers les abris.

L'aviation israélienne a riposté en frappant plus de 150 sites militaires du Hamas à Gaza.

(avec agence)

Commentaires

(3)

Oui Mr le maire c est un grave erreur

Netanyahou est un faible

et beaucoup de fumée pour un seul immeuble.

8Article précédentIsraël/Gaza: retour au calme après l'annonce d'un cessez-le-feu
8Article suivantSyrie: près de 30 civils tués dans le pilonnage de secteurs rebelles du nord (OSDH)