Quantcast i24NEWS - USA: réduction des fonds destinés aux programmes de coexistence entre Israéliens et Palestiniens

USA: réduction des fonds destinés aux programmes de coexistence entre Israéliens et Palestiniens

L'envoyé du président américain Donald Trump au Moyen-Orient, Jason Greenblatt, arrive à une conférence de presse sur un accord de partage de l'eau entre la Jordanie, Israël et l'Autorité palestinienne, à Jérusalem, le 13 juillet 2017.
AFP / POOL / RONEN ZVULUN)

L'émissaire du président Trump pour le Proche-Orient, Jason Greenblatt, a confirmé vendredi soir que les Etats-Unis allaient réduire de manière drastique les fonds des programmes de coexistence entre Israéliens et Palestiniens.

Dans un tweet, Greenblatt a confirmé un rapport publié dans le New York Times affirmant que l'aide de 10 millions de dollars prévue pour les "échanges entre les peuples" ne sera pas débloquée au cours de la prochaine année fiscale.

Selon le NYT, les fonds sont destinés à "des projets transfrontaliers qui rassemblent des Israéliens et des Palestiniens de même que des activités qui rassemblent des Israéliens, des Palestiniens et des Jordaniens".

Cette décision fait partie des efforts déployés par Washington pour faire pression sur les dirigeants palestiniens, qui ont coupé leurs liens avec l'administration Trump suite à la décision de reconnaître Jérusalem comme capitale d'Israël.

"Je continue à croire en l'importance de créer des relations entre Israéliens et Palestiniens, en particulier entre les enfants", a écrit Greenblatt.

"Mais les enfants palestiniens et israéliens seront perdants et ces programmes seront dénués de sens, si l'Autorité palestinienne continue à condamner un plan (de paix) qu'ils n'ont pas vu et auquel ils refusent de participer", a-t-il ajouté.


Le gendre et conseiller du président américain, Jared Kushner, a quant à lui défendu jeudi la série d'actions prises contre les Palestiniens et a insisté sur le fait qu'aucune d'entre elles n'avait diminué les chances d'arriver à un accord de paix entre Israël et les Palestiniens.

"Tout ce que nous faisons, c'est de faire les choses comme nous les voyons et de ne pas avoir peur de faire ce qui est bien. Je pense qu'ainsi vous avez beaucoup plus de chances de parvenir à une paix réelle", a-t-il dit.

(AFP/Abbas Momani)

Le département d'Etat américain a annoncé lundi sa décision de fermer le bureau de représentation de l'OLP, accusant les dirigeants palestiniens de refuser de parler à l'administration Trump et d'engager des négociations de paix avec Israël.

Selon lui, les dirigeants palestiniens ont mérité de perdre leurs aides américaines après avoir diffamé l’administration. "L'aide étrangère américaine n'est jamais acquise pour qui que ce soit", a souligné Jared Kushner.

L'Autorité palestinienne a gelé tout contact avec le gouvernement américain depuis que le président Trump a reconnu en décembre dernier Jérusalem comme capitale d'Israël. Washington a ensuite multiplié les mesures spectaculaires, coupant notamment l'essentiel de son aide aux Palestiniens.

Parallèlement, la Maison Blanche assure préparer un plan de paix dont Donald Trump espère, malgré tout, qu'il permettra de parvenir à "l'accord ultime" entre Israéliens et Palestiniens.

Commentaires

(4)

ont va voir si les pays qui soutiennent les palestiniens ( comme et surtout la France ) vont mettent la main a la poche .

@martin: dans ton post, y’a plus de fautes d’orthographes qu’il n’y a de mots! Faites attention quand même, des enfants vous lisent... même si je partage votre avis...

une bonne chose

Mahmoud,c’est finit si tu veux de l’argent il faudra aller travailler tôt le matin dans les chantiers en Israël

8Article précédentUSA: réduction des fonds destinés aux programmes de coexistence entre Israéliens et Palestiniens
8Article suivantCisjordanie: maintien en détention d'un juriste français après une manifestation à Khan al-Ahmar