Quantcast i24NEWS - Gaza: funérailles du jeune palestinien tué dans des affrontements à la frontière

Gaza: funérailles du jeune palestinien tué dans des affrontements à la frontière

A Palestinian protester climbs a fence in Gaza as tyres burn and Israeli forces fire tear gas canisters during a demonstration along the frontier with Israel east of Gaza City on September 14, 2018
Said KHATIB (AFP)

Des centaines de Palestiniens ont assisté samedi aux funérailles d'un jeune adolescent tué vendredi lors de violents affrontements entre manifestants gazaouïs et soldats israéliens à la frontière entre la bande de Gaza et Israël.

De nombreux membres de la famille du jeune garçon - identifié comme étant Chadi, 12 ans, et résident dans le camps de réfugié réfugiés de Jabalia à Gaza - et d'autres Palestiniens ont participé à l'enterrement en appelant à la vengeance. "De quoi mon fils était-il coupable? Il n'avait que 12 ans!", s'est exclamée sa mère.

Chaque vendredi depuis le 30 mars, des centaines, parfois des milliers de manifestants palestiniens- dont de nombreux membres d'organisations terroristes comme le Hamas ou le Djihad islamique - se réunissent à la frontière avec l'Etat hébreu pour protester contre le blocus et réclamer le "droit au retour".

Ces rassemblements sont souvent marqués par de violents heurts, des jets de projectiles et d'engins incendiaires, des pneus enflammés, et des tentatives d'infiltration ou de sabotage des clôtures israéliennes.

Selon la mère du défunt, son fils participait ces derniers mois aux manifestations bien qu'elle le lui ait interdit: "Je ne voulais pas qu'il y aille, mais il le faisait derrière notre dos."

Mohammed, un camarade de la victime, raconte avoir été avec lui au moment des tirs. "Nous lancions des pierres vers la barrière" gardée par les soldats israéliens.

SAID KHATIB (AFP)

Selon lui, Chadi a été touché par une grenade lacrymogène tirée par des soldats israéliens et s'est effondré immédiatement.

Vendredi, plus de 13.000 Palestiniens s'étaient rassemblés le long de la barrière de sécurité entre la bande de Gaza et Israël à cinq points différents, ils ont lancé des pneus enflammés, des pierres, plus de cinq engins explosifs, deux grenades et 11 cocktails Molotov en direction des soldats israéliens, qui ont répliqué par des tirs.

Les échauffourées ont fait trois morts et plus de 50 blessés.

En réponse, l'armée israélienne a frappé deux postes d'observation du Hamas à Gaza, aux moyens d'un avion et d'un char de combat.

Commentaires

(2)

Bonjour les amis j’aime mes cousins palestiniens,là je suis sur que mon message ne sera pas effacé

Chers amis vous remarquerez que c’est le seul message qui est resté

8Article précédentCisjordanie: maintien en détention d'un juriste français après une manifestation à Khan al-Ahmar
8Article suivantIrak: le candidat soutenu par la liste pro-Iran élu président du Parlement