Quantcast i24NEWS - Attentat à Barkan: la traque du terroriste continue, de nouveaux suspects arrêtés

Attentat à Barkan: la traque du terroriste continue, de nouveaux suspects arrêtés

IDF forces detained an unspecified number of people for interrogation as they continued to search for the perpetrator of Sunday's shooting attack in Barkan in the northern West Bank
IDF Spokesperson

Les forces de sécurité israéliennes poursuivent la traque du terroriste palestinien Achraf Naalwa, qui a tué deux Israéliens par balles dimanche dans la zone industrielle de Barkan en Cisjordanie.

Kim Levengrond Yehezkel, 28 ans, mère d’un nourrisson, et Ziv Hagbi, 35 ans, père de trois enfants, ont été abattus, lors de cet attentat. Une femme de 54 ans travaillant également sur la zone a été blessée par balles.

L'armée israélienne a déclaré que de nouveaux suspects avaient été arrêtés dans la nuit de jeudi à vendredi, après avoir interpellé lundi plusieurs membres de la famille de Naalwa, dont sa sœur et son frère.

Le Premier ministre israélien Benyamin Netanyahou, accompagné de son épouse Sara et de son fils Yair, a rendu visite jeudi aux familles des victimes et présenté leurs condoléances.

Netanyahou a peu après promis sur son compte twitter que le meurtrier sera retrouvé.


"Notre cœur est déchiré comme le cœur de la nation tout entière par la perte de leurs êtres chers, nous capturerons le meurtrier et rendrons justice", a-t-il écrit.

Mardi, un responsable de la sécurité palestinienne a révélé que les forces de sécurité de l’Autorité palestinienne (AP) assistaient les autorités israéliennes dans leurs recherches "en fournissant des informations".

Achraf Naalwa, un Palestinien de 23 ans, employé au sein de la zone industrielle de Barkan, a pris la fuite dimanche matin après avoir abattu deux employés israéliens.

Jeudi, le terroriste palestinien qui a blessé un soldat israélien lors d'une attaque au couteau en Cisjordanie a été capturé près de Naplouse.

Le suspect avait poignardé plus tôt un réserviste de 32 ans à un arrêt de bus. D'autres soldats et des passants ont alors tenté de neutraliser le terroriste, mais celui-ci avait réussi à s'échapper.

Un civil a été blessé par des éclats après que les soldats présents sur place eurent ouvert le feu sur l'agresseur. Le réserviste et le civil souffrent de blessures modérées, selon l'armée.

La police décrit le Palestinien comme un jeune homme de 19 ans originaire de Jammain, une ville voisine des lieux de l'attaque, sans préciser son identité.

Commentaires

(3)

France 2 la nouvelle arme du Hamas ? Bravo la France! La réalité : Les chefs islamistes Hamas de Gaza (reconnus terroristes par le monde) envoient des « manifestants pacifiques » détruire la clôture de sécurité israélienne ,lancer des grenades et des engins explosifs sur les soldats et envoyer des cerfs-volants et des ballons portant des grenades ou des bombes incendiaires afin de mettre le feu aux champs et aux villages frontaliers avec Gaza. Que dit France 2 ? : « Des dizaines de Palestiniens ont été blessés et tués par des balles israéliennes tirées de l'autre côté de la barrière frontalière.» Que ne dit pas F2 ? : - Les " manifestants" reçoivent environ 50 shekels (12 euros) ou une somme forfaitaire de 90 euros par famille pour attaquer la clôture frontalière et tenter de la traverser au risque d’être tué par des tireurs d’élite israéliens. Le Hamas encourage systématiquement des adolescents et des enfants à participer aux attaques. - Le Hamas a initié trois guerres contre Israël en tirant sans discrimination sur ses villes des roquettes et des missiles, en 2009, 2012 et 2014. - Le Hamas creuse des tunnels pour pénétrer le territoire israélien et attaquer des villages frontaliers. - La charte du Hamas prône la destruction d’Israël et contient des chapitres antisémites. - Le Hamas gouverne la bande de Gaza selon la Charia et inculque le meurtre aux écoliers exactement comme l'a fait l'Etat islamique - Depuis 2017, l’échec de la « réconciliation Fatah – Hamas » a amené M.Abbas à instaurer de lourdes sanctions économiques contre la population de Gaza, dont l’arrêt du paiement des factures d’électricité fournie par Israël à la centrale électrique de Gaza et de la fourniture de médicaments pour les malades et les hôpitaux gazaouis.

Danin très bien expliqué mais malheureusement pour rien toutes les personnes de bon sens savent celà. Il reste les autres et celà tu ne les feras pas changer. Nous n'avons pas à nous justifier Israël est une démocratie. Si demain il y a la mêmes choses aux frontières françaises, alors quoi !!! La France ou tout autres pays fera la mêmes choses et personne ne dira rien ? mais Israël oui. Laissons les critiques qui chaque jour rendent plus fort Israël.

Danin niain niain niain.....

8Article précédentAttentat à Barkan: la traque du terroriste continue, de nouveaux suspects arrêtés
8Article suivant"Nous voulons parvenir à une entente avec Israël en vue d'un accord" (Haniyeh)