Quantcast i24NEWS - Israël: réouverture lundi du point de passage de Quneitra à la frontière syrienne

Israël: réouverture lundi du point de passage de Quneitra à la frontière syrienne

Soldats israéliens au point de passage de Qouneitra le 27 septembre 2018, à la frontière israélo-syrienne, sur le plateau du Golan annexé par Israël
JALAA MAREY (AFP/Archives)

L'ONU, Israël et la Syrie ont conclu un accord pour rouvrir le point de passage de Quneitra sur le plateau du Golan entre ces deux pays, ont annoncé vendredi les Etats-Unis en demandant aux Israéliens et aux Syriens de faciliter le travail de la mission onusienne de paix dans cette zone.

"Les Etats-Unis saluent la réouverture de ce point de passage qui va permettre aux Casques bleus de l'ONU d'intensifier leurs efforts pour empêcher des hostilités dans la région du plateau du Golan", a précisé dans un communiqué l'ambassadrice américaine à l'ONU, Nikki Haley.

"Nous demandons à Israël et à la Syrie de laisser aux Casques bleus de l'ONU tous les accès dont ils ont besoin, ainsi que des assurances quant à leur sécurité". "Nous demandons aussi à la Syrie de prendre toutes les mesures nécessaires pour que la (mission) Fnuod puisse réellement se déployer et patrouiller en sécurité sans interférence", a ajouté Nikki Haley.

"En parallèle de cette étape importante, toutes les parties doivent appliquer l'Accord de 1974 et interdire toute présence militaire dans la zone à l'exception des Casques bleus de l'ONU", a aussi souligné la diplomate américaine.

Le mois dernier, le ministre israélien de la Défense, Avigdor Lieberman, avait déclaré que l'Etat hébreu était prêt à rouvrir le passage de Quneitra à la frontière israélo-syrienne, lors d'une visite dans la région accompagné de responsables militaires.

Ariel Harmoni, ministère de la Défense

"Nous sommes prêts à rouvrir le passage comme avant (que le régime ne perde la zone aux mains des groupes rebelles), la balle est maintenant dans le camp syrien', avait-t-il déclaré.

Depuis 1974, la zone démilitarisée, établie en vertu de la résolution 350 du Conseil de sécurité de l'ONU, est surveillée par la force des Nations unies pour l'observation du désengagement (Fnuod).

En 2014, la Fnuod avait dû abandonner ses positions dans la partie syrienne du Golan, quand des groupes rebelles et des djihadistes de l'ex-branche syrienne d'Al-Qaïda se sont emparés du secteur.

Commentaires

(1)

Ouvrir la frontière c’est bien,mais bien surveiller les entrées et sorties c’est mieux

8Article précédentIsraël: réouverture lundi du point de passage de Quneitra à la frontière syrienne
8Article suivantL'EI poursuit ses contre-attaques dans son dernier fief de l'est syrien (OSDH)