Quantcast i24NEWS - Gaza: des milliers de personnes aux funérailles de Palestiniens tués dans des affrontements

Gaza: des milliers de personnes aux funérailles de Palestiniens tués dans des affrontements

Des milliers de personnes ont participé samedi aux funérailles de sept Palestiniens tués lors d'affrontements vendredi à la frontière entre Israël et la bande de Gaza.

Plusieurs chefs du Hamas étaient présents aux enterrements, où ils ont scandé avec les Gazaouïs en deuil des slogans contre Israël.

Des milliers de personnes ont également assisté aux funérailles d'Aisha Mohammed Aravi en Cisjordanie.

Cette femme de 48 ans aurait été tuée alors qu'elle conduisait avec son mari suite à des jets de pierres, lesquelles auraient été lancées par des habitants des implantations selon des sources palestiniennes. Le porte-parole de la police israélienne a pour sa part indiqué qu'une enquête avait été ouverte suite à cet incident mortel.

Vendredi, l'armée israélienne a indiqué avoir ouvert le feu et tuer des terroristes qui, après avoir fait détoner un engin explosif contre la barrière de plusieurs mètres de haut entre les deux territoires, étaient entrés en Israël et se dirigeaient vers une position de l'armée.

Le ministère de la Santé palestinien dans la bande de Gaza a de son côté donné samedi les noms et l'âge des victimes: Ahmed al-Tawil, 27 ans, Mohammed Ismaïl, 29 ans, Ahmed Abou Naïm, 17 ans, Abdallah Daghma 25 ans, Afifi Atta Afifi 18 ans, Tamer Abou Armaneh 25 ans et Mohammed Abbas 21 ans.

"La volonté et la détermination de notre peuple lors des manifestations de la Marche du retour ont permis de vaincre les crimes de l'occupation", a par ailleurs déclaré le chef du Hamas, Ismaïl Haniyeh, qui a assisté vendredi aux violents mouvements de protestation.

"Le sang des Shahids (martyrs) nous rapproche de la victoire sur l'ennemi sioniste. Nos marches ne sont pas censées nous rapporter de l'argent ou de l'essence. Nous avons le droit de rompre le siège (imposé à Gaza) et de vivre avec dignité", a-t-il ajouté.

Supplied

Quelque 15.000 émeutiers se sont rassemblés à plusieurs endroits le long de la barrière, lançant des pierres, des engins explosifs et des bombes à essence sur les soldats de Tsahal, ainsi que tout au long de la barrière.

En réponse, le ministre israélien de la Défense, Avigdor Lieberman, a annoncé l'arrêt de toute livraison de combustible financée par le Qatar à Gaza.

Selon un accord récemment mis en oeuvre, qui prévoit que Doha accepte de payer environ six mois de production de carburant pour le compte des Gazaouïs, Israël avait commencé à livrer dimanche de l'essence à l'enclave palestinienne.

Commentaires

(6)

Franchement je ne sais même pas où ils vont Rambo

au moins, ça les éloigne de la frontière.

Il faut dire Judée /Samarie

tous les semaines ils franchise la barrière de sécurité ..ils tomberont sous les balles des gardes frontière.. les Gazaoui sont manipuler par leur dirigeants du Hamas

En progression.....

Et ça recommence,toujours les mêmes choses mêmes gestes et mêmes paroles

8Article précédentGaza: des milliers de personnes aux funérailles de Palestiniens tués dans des affrontements
8Article suivantIran: un responsable conservateur pour un dialogue avec des mouvements anti-Trump