Quantcast i24NEWS - Gaza: un adolescent palestinien blessé par un tir succombe à ses blessures

Gaza: un adolescent palestinien blessé par un tir succombe à ses blessures

Des gaz lacrymogènes sont tirés par l'armée israélienne alors que des Palestiniens manifestent le long de la barrière frontalière entre la bande de Gaza et Israël, à l'est de la ville de Gaza, le 11 janvier 2019
MAHMUD HAMS (AFP/Archives)

Un adolescent palestinien a succombé à ses blessures lundi dans la bande de Gaza, trois jours après avoir été touché par un tir lors de manifestations et de heurts à la frontière avec Israël, a annoncé le ministère gazaoui de la Santé.

Abdul Raouf Salha, 14 ans, est "décédé des suites de ses blessures causées par les tirs de l'occupation (israélienne, ndlr) vendredi à l'est de Jabaliya", dans le nord de l'enclave palestinienne, a dit le porte-parole du ministère, Achraf al-Qodra, dans un communiqué.

Depuis mars 2018, des protestations généralement accompagnées de violences rassemblent toutes les semaines des milliers de Palestiniens le long de la barrière frontalière gardée par l'armée israélienne.

Selon Tsahal, près de 13.000 Palestiniens ont participé vendredi à des rassemblements et des violences en différents points de la frontière.

Les Palestiniens ont lancé des pierres et des engins explosifs sur les soldats de l'autre côté de la barrière et s'en sont pris à celle-ci, a-t-il dit. Deux Palestiniens ont réussi à franchir la barrière dans le nord de l'enclave et à s'infiltrer en Israël avant de rebrousser chemin sous les tirs israéliens. 

Les soldats ont riposté aux violences "à l'aide de moyens anti-émeutes et (ont ouvert) le feu selon les procédures opérationnelles en vigueur", a indiqué l'armée. 

Depuis le 30 mars et le début de la mobilisation appelée "Marche du retour", au moins 240 émeutiers palestiniens, dont de nombreux membres d'organisations terroristes, ont été tués lors d'affrontements avec l'armée israélienne.

Israël se défend contre les accusations d'usage excessif de la force, et accuse le Hamas de se servir de la mobilisation comme couverture pour des activités terroristes.

Israël et le Hamas se sont livrés trois guerres à Gaza depuis 2008. Après la plus sévère confrontation depuis 2014, une trêve a été conclue le 13 novembre par l'entremise de l'Egypte.

Commentaires

(2)

Votre agence de presse est toujours aussi objective "ndlr" veut dire note de la rédaction, pour votre information ISRAËL s'est retirée de GAZA depuis plus de 10 ans, ceci s'appelle "fake new"...

qu'est ce qu'un ado foutait la? ou etait son père? est-ce la place de mineurs dans des zones a problemes? les palestiniens cessront-il un jour d'utiliser leurs enfants comme boucliers humains?

8Article précédentLa frappe israélienne à Damas visait aussi des Gardiens de la révolution (rapport)
8Article suivantUn Boeing-707 s'écrase près de Téhéran avec seize personnes à son bord