Quantcast i24NEWS - Un deuxième Allemand soupçonné de liens avec l'EI expulsé d'Egypte

Un deuxième Allemand soupçonné de liens avec l'EI expulsé d'Egypte

L'ombre d'un soldat sur un mur peint du drapeau de l'Etat islamique
AFP - illustration

L'Egypte a expulsé un second jeune Allemand arrêté le mois dernier sur son territoire et soupçonné par elle de vouloir rejoindre le groupe djihadiste Etat islamique (EI), a déclaré lundi le gouvernement allemand.

"La personne concernée est retournée en Allemagne hier soir", a indiqué une porte-parole du ministère allemand des Affaires étrangères lors d'une conférence de presse régulière.

L'hebdomadaire Der Spiegel avait auparavant affirmé qu'Issa Ibrahim El-Sabagh, lycéen de 18 ans scolarisé à Giessen (centre du pays), avait atterri à l'aéroport de Francfort avant d'être pris en charge par la police locale.

Il s'agit du deuxième jeune allemand renvoyé d'Egypte après l'expulsion la semaine dernière de Mahmoud Abdel Aziz, étudiant à Göttingen (centre) de 23 ans, également soupçonné par l'Egypte d'avoir voulu rejoindre une branche du groupe EI. Ce que l'intéressé a nié à son retour en Allemagne.

Issa Ibrahim El-Sabagh, qui possède les nationalités allemande et égyptienne, avait été arrêté à son arrivée à l'aéroport de Louxor dans le sud du pays mi-décembre, selon des sources de sécurité égyptiennes.

Des cartes du Nord-Sinaï, région où la branche égyptienne de l'EI est active, avaient été trouvées en possession du jeune homme de 18 ans et il voulait, selon les sources de sécurité égyptiennes, y rejoindre les djihadistes.

Sa famille, qui a alerté les autorités allemandes après avoir été sans nouvelle du lycéen, affirme de son côté qu'il voulait seulement rendre visite à son grand-père au Caire.

Comme dans le cas de M. El_Sabagh, la famille de M. Abdel Aziz avait mis son arrestation sur le compte d'une erreur sur son identité.

La chaîne publique régionale SWR a néanmoins précisé que l'homme de 23 ans était déjà dans le viseur de la police allemande pour des liens présumés avec la mouvance islamiste.

Commentaires

(0)
8Article précédentAbdallah II de Jordanie en Irak pour la première fois depuis 10 ans
8Article suivantLa frappe israélienne à Damas visait aussi des Gardiens de la révolution (rapport)