Quantcast i24NEWS - L'Iran est "prêt à coopérer avec le nouveau gouvernement libanais" (Zarif)

L'Iran est "prêt à coopérer avec le nouveau gouvernement libanais" (Zarif)

Iranian Foreign Minister Mohammad Javad Zarif mocked Trump over his Saudi comments, saying perhaps Tehran was also responsible for the California fires 'because we didn't help rake the forests'
OZAN KOSE (AFP)

Le ministre iranien des Affaires étrangères, Mohammad Javad Zarif, a déclaré dimanche que son pays est prêt à coopérer avec le nouveau gouvernement libanais en lui offrant un soutien dans tous les domaines.

Mohammad Javad Zarif s’est exprimé face aux journalistes à son arrivée dans la capitale libanaise à l'aéroport de Beyrouth.

Le Liban a formé un nouveau gouvernement la semaine dernière après un vide de neuf mois, qui a aggravé les difficultés économiques du pays. Trois ministres membres du Hezbollah font désormais partie du nouveau gouvernement.

Le Hezbollah, allié de l'Iran, ennemi numéro un de Washington dans la région, a notamment obtenu le ministère de la Santé, qui collabore avec des organisations internationales et des donateurs étrangers.

Le ministre iranien des Affaires étrangères a félicité les politiciens libanais et leur a assuré que l'Iran était prêt à soutenir le gouvernement de toutes les façons possibles. Lors de sa visite, il devrait rencontrer le président libanais, le Premier ministre et son homologue aux Affaires étrangères.

HAIDAR HAMDANI (AFP/Archives)

Un haut responsable du Hezbollah a par ailleurs déclaré la semaine dernière qu'Israël n'était pas prêt pour un conflit avec le Liban et a démenti les accusations du Premier ministre Benyamin Netanyahou selon lesquelles l'Iran utilisait le goupe terroriste pour contrôler le nouveau gouvernement libanais.

"Un changement spectaculaire est en cours au Moyen-Orient. En cause: la montée en puissance de la théocratie agressive en place en Iran qui veut conquérir le Moyen-Orient, détruire Israël et contrôler d’autres parties du monde", a expliqué Netanyahou à un groupe d'ambassadeurs des Nations Unies en visite en Israël.

"L'Iran a des mandataires. L'un d'entre eux est le Hezbollah. Le Hezbollah vient de rejoindre le gouvernement libanais. C'est un abus de langage: ils contrôlent en réalité le gouvernement du Liban", a-t-il ajouté.

Le Liban s'est doté fin janvier d'un nouveau gouvernement dirigé par le Premier ministre sortant Saad Hariri, au terme de plusieurs mois de tractations sur fond de divisions politiques.

Commentaires

(2)

Plutôt prêt à le contrôler !

Hariri n’est plus qu’une polichinelle

8Article précédentGaza: le Qatar aurait transféré plus de 1,1 Md USD avec l'approbation d'Israël (presse)
8Article suivantUn projectile aurait été tiré dimanche soir sur Israël depuis Gaza