Quantcast i24NEWS - Au lendemain d'un attentat, l'Iran accuse Israël et les USA de "soutenir le terrorisme"

Au lendemain d'un attentat, l'Iran accuse Israël et les USA de "soutenir le terrorisme"

An Iranian press agency Fars picture shows the remains of a Revolutionary Guard transport blown up in suicide attack that killed at least 20, February 13th, 2019
Handout (fars news/AFP)

Le président iranien Hassan Rohani a promis jeudi de se venger du "groupe mercenaire" qui a tué la veille 27 membres des Gardiens de la Révolution dans un attentat et accusé Israël et les Etats-Unis de soutenir le "terrorisme".

"Nous ferons certainement payer à ce groupe mercenaire le prix pour le sang versé par nos martyrs", a dit M. Rohani, cité par l'agence officielle Irna, au lendemain de l'une des attaques les plus meurtrières contre l'armée d'élite du régime, survenue dans la région du Sistan-Balouchistan (sud-est).

"La racine principale du terrorisme dans la région sont les Etats-Unis, les sionistes (Israël ndlr) et certains pays pétroliers (de la région) qui (les) financent", a-t-il accusé dans une déclaration faite avant son départ à Sotchi (Russie) pour un sommet sur la Syrie avec les présidents russe et turc.

- (afp/AFP)

Le groupe djihadiste Jaich al-Adl ("Armée de la justice"), considéré comme une organisation "terroriste" par Téhéran, a revendiqué cette attaque à la voiture piégée contre un bus des Gardiens de la Révolution sur la route entre les localités de Khash et Zahedan, selon l'agence iranienne Fars et le Centre américain spécialisé dans la surveillance de la mouvance djihadiste (SITE).

Frontalier du Pakistan et de l'Afghanistan, la province du Sistan-Balouchistan est régulièrement le théâtre d'accrochages meurtriers entre forces de l'ordre et séparatistes baloutches ou groupes djihadistes.

Cette province compte une large communauté de musulmans sunnites d'ethnie baloutche dans un pays à grande majorité chiite.

Téhéran accuse les Etats-Unis, ainsi qu'Israël et l'Arabie saoudite de soutenir les groupes séparatistes. Israël et les Etats-Unis sont des ennemis de l'Iran alors que l'Arabie saoudite sunnite est le principal rival de la République islamique au Moyen-Orient.

M. Rohani a pressé, dans ce contexte, les pays voisins de l'Iran d'assumer "leurs responsabilités" et de ne pas permettre aux "terroristes" d'utiliser leur territoire pour préparer des attaques contre l'Iran.

"Si ces pays ne sont pas en mesure d'arrêter les terroristes nous nous réservons le droit d'agir", a averti le président iranien.

Au même moment se tient à Varsovie une conférence sur le Moyen-Orient contre la menace iranienne sous la houlette de Washington: un sommet qualifié de "tournant historique" par le Premier ministre Benyamin Netanyahou.

Commentaires

(4)

Vos dirigeants jouent avec le feu

Bonjour Senna, Pourquoi l'iran ne s'attaque t'il pas directement aux groupes djihadistes qui ont perpétré et responsable de l'attentat au lieu de toujours parler des USA et ISRAEL?

Senna, Comprenez mon étonnement dans votre logique pour le moins irraisonnée. Un groupe djihadiste fait un attentat contre des soldats iraniens et la seule réponse que vous avez , est que Israël met en danger les "juifs" dans le monde entier.

Il prétend avoir "le droit d'agir" mais de quel droit parle-t-il ? Celui qu'il refuse à Israël ? Alors ce n'est plus du droit mais de l'abus de pouvoir. Ils sont comme ça, les mollahs, tout pour eux, rien pour les autres.

8Article précédentIran: 41 morts dans un attentat contre les Gardiens de la révolution
8Article suivant"Combattre les Juifs est un ordre religieux" (professeur à Gaza)