Quantcast i24NEWS - Les forces du Hamas dispersent violemment des manifestations sociales à Gaza

Les forces du Hamas dispersent violemment des manifestations sociales à Gaza

Palestinians wave flags during a protest backed by the Gaza territory's Hamas rulers demanding Palestinian President Mahmoud Abbas, of the rival Fatah party, step down, at the main square in Gaza City, Sunday, Feb. 24, 2019
AP Photo/Adel Hana

Les forces de sécurité du Hamas ont dispersé jeudi des manifestations dans la bande de Gaza, réprimant une expression de mécontentement social rare dans ce territoire sous contrôle du mouvement terroriste islamiste.

Des dizaines de membres des forces de sécurité, dont bon nombre en tenue civile, ont mis fin à un rassemblement auquels avaient pris part des dizaines de personnes dans le nord de l'enclave.

Un porte-parole du Hamas a indiqué aux médias palestiniens que la manifestation avait eu lieu sans autorisation.

Une autre manifestation a rassemblé des dizaines de personnes dans le centre du territoire et a également été dispersée par les forces de sécurité.

Des vidéos diffusées sur les réseaux sociaux montrent le mouvement terroriste du Hamas tirer en l'air pour disperser les manifestants.

Ceux-ci s'étaient réunis pour protester contre la corruption du Hamas et réclamer une amélioration des conditions de vie dans le territoire où les pauvres représentent la moitié de la population et qui se débat avec les pénuries et le chômage.

"La police est intervenue dans le secteur de Deir al-Balah (centre) où des citoyens ont bloqué les routes et enflammé des pneus", a dit un porte-parole de la police dans un communiqué.

"La police a rétabli le calme et l'ordre et un certain nombre de contrevenants ont été arrêtés", a-t-il affirmé.

Le Réseau palestinien d'organisations non-gouvernementales, qui regroupe plus d'une centaine d'organisations, a dit dans un communiqué "condamner vigoureusement la campagne d'arrestations et d'atteintes commises par les forces de sécurité à Jabaliya, dans le nord de la bande de Gaza, contre les droits de dizaines de citoyens".

Ces derniers réclamaient "pacifiquement une amélioration des conditions de vie", a-t-il dit.

Les manifestations susceptibles de remettre en cause la gestion de Gaza par le Hamas sont rares et rapidement réprimées.

La bande de Gaza avait été le théâtre en janvier 2017 de manifestations contre la pénurie d'électricité, réprimées par les forces de sécurité.

(avec agence)

Commentaires

(1)

Comme d’habitude....,

8Article précédentGolan "territoire contrôlé par Israël", Ramallah fustige le rapport US
8Article suivantL’Iran a piraté le téléphone portable de Benny Gantz (média)