Quantcast i24NEWS - L'Egypte demande à Israël de maintenir la Turquie à l'écart de la bande de Gaza

L'Egypte demande à Israël de maintenir la Turquie à l'écart de la bande de Gaza

Recep Tayyip Erdoğan et Benyamin Netanyahou
AFP
Des responsables égyptiens s'inquiètent du rôle que pourrait jouer la Turquie au sein de la bande de Gaza

L'Egypte a demandé à Israël des détails sur les progrès réalisés lors de ses pourparlers de réconciliation avec la Turquie, a rapporté jeudi le quotidien israélien Haaretz.

De hauts responsables israéliens ont déclaré que l'Egypte s'inquiétait du rôle de la Turquie dans la bande de Gaza, et a demandé si Israël avait allégé les restrictions imposant la fermeture de l'enclave palestinienne.

Selon ces responsables, le mécontentement du gouvernement égyptien avait été causé par la presse israélienne rapportant il y a quelques semaines, que des pourparlers de réconciliation entre Israël et la Turquie étaient entamés, ainsi que par la presse turque affirmant qu'Israël avait accepté de prendre des mesures importantes pour alléger le siège maritime sur la bande de Gaza.

Des responsables du ministère égyptien des Affaires étrangères ont rencontré l'ambassadeur d'Israël Haim Koren pour demander si ces rapports étaient corrects et si Israël et la Turquie étaient effectivement en phase de réconciliation.

L'Egypte a clairement exprimé son opposition à toute concession israélienne à la Turquie concernant la bande de Gaza.

Au cours de ces deux dernières années, les relations entre le président égyptien Abdel Fattah al-Sissi et le président turc Recep Tayyip Erdogan se sont détériorées. Cette crise est due au soutien exprimé par le gouvernement turc et le parti au pouvoir AKP pour le président égyptien Mohammed Morsi et le mouvement des Frères musulmans en Egypte.

Après que Morsi a été renversé par un coup d'Etat militaire, M. Erdogan avait exprimé de vives critiques et à ce jour ne reconnaît pas al-Sissi comme le président légitime de l'Egypte. Après les déclarations de M. Erdogan, l'ambassadeur de Turquie en Egypte avait été expulsé en Novembre 2013.

Par ailleurs, les relations étroites de la Turquie avec le régime du Hamas à Gaza ont aussi envenimé les relations turco-égyptiennes.

L'Egypte, qui a imposé une fermeture presque complète sur la bande de Gaza depuis la péninsule du Sinaï, souhaite maintenir une pression maximale sur le Hamas et s'inquiète de tout assouplissement de restriction de la part d'Israël, en particulier si cela ouvre une porte à la Turquie.

La semaine dernière, M. Erdogan a déclaré que dans le cadre des négociations avec Israël, la Turquie avait exprimé le souhait d'envoyer un navire en direction de Gaza, pour fournir électricité et matériaux de construction. Il a noté qu'Israël serait prêt à lever le siège si l'aide apportée à Gaza passait par la Turquie.

Selon un haut responsable israélien, la crise entre l'Egypte et la Turquie est un facteur qui complique les pourparlers entre Israël et la Turquie.

Ce même responsable a par ailleurs indiqué que le Premier ministre Benyamin Netanyahou s'inquiétait qu'une quelconque concession faite à la Turquie puisse endommager les liens entre Israël et l'Egypte. 

Il a ajouté que de hauts responsables israéliens ont essayé en vain de servir de médiateur entre la Turquie et l'Egypte en vue d'atténuer les tensions entre le Caire et Ankara. 

Emmanuel Nahshon, porte-parole du ministère israélien des Affaires étrangères a confirmé que l'Égypte a demandé des précisions de la part d'Israël concernant les négociations avec la Turquie.

"Dans le cadre de notre dialogue avec l'Egypte, nous parlons aussi de la Turquie. L'Egypte voulait savoir où nous en étions", a-t-il déclaré.

Un responsable israélien a confirmé à I24news qu'Israël discutait  avec l'Egypte de "diverses questions" relatives à la bande de Gaza.

Commentaires

(0)
8Article précédentL'Iran accuse l'aviation saoudienne d'avoir frappé son ambassade au Yémen
8Article suivantSyrie: le régime autorise l'accès humanitaire à la ville assiégée de Madaya