Quantcast i24NEWS - Hanoukka à Jérusalem: le Mahane Yehouda célèbre la fête des lumières

Hanoukka à Jérusalem: le Mahane Yehouda célèbre la fête des lumières

La flûtiste Liliane joue du ney accompagnée de son ensemble, Mahane Yehouda, Jérusalem, le 28 décembre 2016
Natalie Madar/i24NEWS
"Mahane Yehouda est peut-être l'un des endroits les plus extraordinaires de Jérusalem" (maire adjoint)

Malgré le froid qui sévit à Jérusalem, il y avait foule cette semaine au célèbre marché en plein air Mahane Yehouda qui n'a pas manqué d'être en fête pour célébrer Hanoukka.

Trois jours de festivités ont été organisés par la mairie de la capitale lors desquels plusieurs troupes théâtrales et groupes de musique ont offert spectacles et concerts gratuits.

Natalie Madar/i24NEWS

Parmi les badauds, les commerçants et les clients, des artistes de rue déguisés en arlequin, en dragon ou… en poubelle (!) déambulaient dans une ambiance chaleureuse et les musiciens, éparpillés sur l'avenue jouaient, seuls ou en groupe, de la musique populaire. Au bout de l'allée principale, un spectacle de marionnettes animé par le théâtre Koukoum faisait rêver les plus jeunes.

Natalie Madar/i24NEWS

Juché sur un podium, un pantomime fascinait les petits comme les grands, et les promeneurs, ravis, se faisaient photographier aux côtés des personnages du théâtre Koré.

"Chaque personne est un beignet, si on le touche au bon endroit, de la confiture en sort", explique malicieusement l'arlequin pour exprimer la joie qu'il partage avec le public.

Lors des huit jours de Hanoukka, l'usage le plus répandu est de savourer des beignets frits dans de l'huile, fourrés de confiture.

Natalie Madar/i24NEWS

La Fête des lumières

"Nous sommes venus offrir de la lumière", poursuit-il en référence à Hanoukka. Pour Naama et Michal, deux jeunes mamans, c'est aussi ce trait particulier qui est à célébrer.

"Hanoukka c'est la fête des miracles, des belles choses, et des lumières", dit la première à i24NEWS.

"C'est une fête joyeuse et pleine de lumières, on a beaucoup de temps de libre avec les enfants, c'est une fête très familiale", renchérit la deuxième.

Natalie Madar/i24NEWS

Hanoukka commémore la reconquête du temple de Jérusalem au IIème siècle avant notre ère et sa purification, dont le candélabre allumé est le symbole le plus fort.

Mais une légende talmudique raconte qu'une quantité d'huile à peine suffisante pour une journée, brûla pendant les huit jours nécessaires à la fabrication d'une huile nouvelle.

C'est ce miracle qui est célébré chaque année, et ce lien avec la lumière qui justifie son autre nom, la fête des lumières.

Dzud, touriste philippin en visite en Israël pour la première fois, a pour sa part été agréablement surpris.

Natalie Madar/i24NEWS

"C'est une belle surprise pour moi, je ne me serai jamais attendu à ça, je n'ai jamais entendu une telle musique", s'est-il exclamé, en écoutant un ensemble jouer de l'oud, accompagné de djembé et de guitare bass.

"Je suis venu acheter un pull, j'avais tellement froid, et j'ai découvert un endroit typique où toutes les générations sont réunies, les grands-parents, les parents, les enfants", s'est-il émerveillé.

Le Shouk

Mahane Yehouda est le seul marché de Jérusalem. Il date de la période ottomane, et celui que les habitués appellent tout simplement "le shouk", est devenu cette dernière décennie un nouveau pôle d'attractions.

Plusieurs petits restaurants branchés ainsi que des boutiques de mode ont ouvert, nichés entre deux étales de fruits et légumes, et rivalisent avec bouchers, réparateurs de percolateurs et vendeurs de gombo, pour se faire de la place.

Natalie Madar/i24NEWS

Les fromages importés, la halva marbrée, les huiles d'olive, les pains artisanaux, les vins, créent un brassage bourdonnant qui attire les foules de tous bords et tout âge, caméra en main.

Mais le marché local a préservé son authenticité et son attrait principal demeure le mélange enivrant des couleurs et des saveurs de Jérusalem, des grains de café, des épices, des pâtisseries et des marrons grillés.

"Mahane Yehouda est un endroit authentique, avec des odeurs, des couleurs, je veux que mes enfants vivent cette expérience", confie Naama.

Natalie Madar/i24NEWS

"J'aime venir au marché, j'emmène souvent mes enfants ici, c'est un endroit vivant, joyeux avec beaucoup de gens, multicolore et avec des odeurs différentes", explique Michal.

Et c'est le maire adjoint, Ofer Berkovitch, qui fut l'invité pour clore la cinquième journée de Hanoukka en allumant des bougies placées en haut d'un immense chandelier, un peu avant le coucher du soleil. La flûtiste Liliane l'accompagnait sur des sons orientaux, jouant du ney avec son ensemble.

Natalie Madar/i24NEWS

"Mahane Yehouda est peut-être l'un des endroits les plus extraordinaires de Jérusalem", affirme Berkovitch à i24NEWS.

"C'est la rencontre entre un marché traditionnel et la vie nocturne", explique-t-il, avant d'ajouter que "s'il y a la paix un jour, c'est de cet endroit qu'elle jaillera, car ici tout le monde vit ensemble, les laïques, les religieux, les orthodoxes, les Arabes et les Juifs, c'est le plus beau métissage de Jérusalem".

Natalie Madar est journaliste pour le site web i24NEWS en français

Commentaires

(0)
8Article précédentIsraël : Netanyahou juge "sans fondement" les accusations portées contre lui
8Article suivantLes corps des terroristes du Hamas ne seront plus remis aux familles