Quantcast i24NEWS - Netanyahou loue les femmes soldats après les propos dénigrants d'un rabbin

Netanyahou loue les femmes soldats après les propos dénigrants d'un rabbin

Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu, le 22 janvier 2017 à Jérusalem
RONEN ZVULUN (POOL/AFP)
Devant des jeunes, Levinstein a affirmé que les femmes israéliennes n'étaient plus juives après l'armée

Le Premier ministre israélien Benyamin Netanyahou a condamné mercredi matin les propos du rabbin Levinsein, qui dirige un séminaire religieux de préparation à l'armée, et qui a qualifié de "folie" le service militaire pour les femmes, suscitant une levée de bouclier dans le pays.

Le rabbin ultra-conservateur Yigal Levinstein s'est alarmé mardi de la participation des femmes dans les unités combattantes de l'armée israélienne. 

Ces propos ont fait scandale dans un pays où les femmes effectuent un service militaire obligatoire de deux ans.

Lors d'une réunion de la commission des Affaires étrangères et de la Défense de la Knesset mercredi, Netanyahou a déclaré qu'Israël était "fier" de l'histoire de l'intégration des femmes dans les unités combattantes qui remontent aux temps bibliques.

"Les femmes combattantes juives, depuis l'époque de Yaël jusqu'à nos jours, Hannah Senesz, les combattantes de l'Etzel, du Palmach et du Lehi et de l'armée, les guerrières héroïques de la police et de la police des frontières que nous voyons ici dans les rues, sont une partie active, et parfois très ancienne, de notre défense nationale", a déclaré le Premier ministre.

"Nous en sommes fiers et nous continuerons cette tradition. Il est important que cela soit dit de la plus claire des manières", a-t-il ajouté.

Netanyahou n'a pas mentionné le nom de Rabbi Yigal Levinstein, mais ses commentaires visaient clairement le dirigeant de l'académie religieuse de préparation à l'armée situé dans l'implantation d'Eli en Cisjordanie, qui a affirmé mardi devant plusieurs centaines de diplômés d'une autre académie, dans l'implantation de Bnei Atzmon, que le service militaire rendait "nos femmes folles".

Le ministre de la Défense, Avigdor Liberman, a déclaré depuis Washington qu'il envisage de prendre des sanctions à l'égard de Levinstein.

"Nous allons réexaminer sur la position du rabbin Levinstein et sa capacité à préparer les jeunes à servir les forces de défense israéliennes", a déclaré M. Liberman lors de la visite d'État aux États-Unis.

"Elles ne sont plus juives en sortant de l'armée"

Dans l'enregistrement diffusé mardi sur internet, on entebd Levinstein dénigrer les femmes soldats.

"Ils les recrutent à l'armée, où elles entrent en tant que juives, mais elles ne sont plus juives quand elles en sortent", a-t-il dit. "Pas au sens génétique du terme, mais toutes leurs valeurs et leurs priorités ont été bouleversées et nous ne devons pas autoriser cela".

"Qu'arrive-t-il si une femme est cheffe de compagnie? C'est une question de folie", a lancé Levinstein. "C'est une fille orthodoxe. Mettons de côté celles qui sont laïques. Ils rendent nos filles folles", a-t-il ajouté.

YouTube

Levinstein a également fustigé le fait que certaines se maquillent dans le but de se camoufler lors d'opérations, estimant qu'il s'agit d'une pratique plus pernicieuse.

"Quelqu'un m'a dit récemment : +Ne vous inquiétez pas. Elles ne se maquillent que pour le jour de leur mariage+. Je ne sais pas qui va les épouser. Elles raconteront à leurs enfants des histoires de champ de bataille la nuit. C'est ça qu'ils appellent la nouvelle famille, non? Deux pères. C'est un manège. C'est tout simplement un manège", a-t-i lmartelé.

Levinstein a ensuite parlé des avantages du mariage des jeunes, puis affirmé que toutes les femmes qui servent dans le bataillon d'infanterie Caracal n'étaient pas attirantes.

Le brigadier à la retraite, le général Rachel Tevah-Wiesel, qui a conseillé les militaires sur les questions relatives aux femmes, a qualifié les propos d'"exaspérants" et de "lâches", estimant que les rabbins qui ont des points de vue comme ceux de Levinstein sont tout simplement "effrayés".

Selon un porte-parole militaire, 2.200 femmes religieuses servent dans l'armée contre 937 en 2010. 

L'infanterie de l'armée israélienne compte quatre bataillons mixtes, a-t-il précisé.

Une frange de rabbins ultra-conservateurs, membres du mouvement nationaliste religieux, défendent une vision traditionnelle du rôle des femmes qui ont, selon eux, pour vocation première de s'occuper des enfants et de la maison.

Ils estiment en outre qu'elles doivent respecter la règle religieuse juive qui enjoint aux femmes d'être habillées décemment - jupes ou robes longues et manches longues - et de se conduire avec réserve à l'égard des hommes.

Le rabbin Yigal Levinstein avait été banni en 2016 de bases de l'armée où il donnait des conférences après avoir qualifié les homosexuels de "pervers".

Commentaires

(0)
8Article précédentIsraël: forte hausse du tourisme en février
8Article suivantIsraël: 200 officiers soutiennent les propos de Levinstein sur les femmes