Quantcast i24NEWS - "Les terroristes de l'Autorité palestinienne sont financés" (Ayala Shapira)

"Les terroristes de l'Autorité palestinienne sont financés" (Ayala Shapira)

Ayala Shapira et sa mère Ruth Shapira sur le plateau de Paris/Jaffa jeudi 30 mars 2017
i24NEWS
Elle s'est exprimée cette semaine au Parlement européen de Bruxelles

Ayala Shapira, 14 ans, victime du terrorisme palestinien en décembre 2014, était l'invitée jeudi soir de Paris/Jaffa.

"Je ne sais pas, ça ne me dérange plus aujourd'hui" a déclaré la jeune femme sur son état actuel.

Enveloppée dans une cagoule médicale, elle avait été grièvement brûlée par le jet d’une bouteille incendiaire contre la voiture familiale qui circulait sur une route en Cisjordanie.

Dans le cadre d'un groupe d’amitié Europe – Judée-Samarie, inauguré au Parlement européen de Bruxelles, la jeune fille s'est exprimée cette semaine devant 150 députés.

i24NEWS

"Vous pensez parfois favoriser la paix en aidant financièrement, mais en réalité vous soutenez le terrorisme", a-t-elle lancé devant l'auditoire.

"Le conseil nous a parlé, ceux qui organisent ces groupes d'amitié et on nous a demandé si on pouvait participer à ce groupe, au début on a hésité mais on a décidé d'y aller car on a trouvé que c'était important," a expliqué Ruth Shapira.

"Les réactions ont été très amicales et elle a ému tout le monde. Tout le monde s'est levé, je ne m'y attendais pas," a-t-elle confié.

Malgré les réactions positives, "on ne peut pas changer les choses d'un seul coup mais c'est le début d'un processus qui doit commencer et se poursuivre pour aboutir à un changement," a-t-elle asséné.

"On leur a montré des chiffres précis pour leur montrer que la loi de l'Autorité palestinienne consiste à recevoir un salaire proportionnel selon les années d'emprisonnement. Le terroriste qui a blessé Ayala a été jugé pour 4 ans et demi de prison et reçoit 7.000 shekels (soit 1.800 euros) chaque mois. C'est quelque chose qui motive les terroristes," a-t-elle indiqué à i24NEWS.

"Les gens font des choses, ils attaquent des Juifs pas seulement à cause de l'islam mais on les paie, c'est leur travail. Et quand on voit d'où arrive l'argent il faut comprendre que cet argent ne doit pas arriver là" a rappelé Ayala Shapira.

Interrogée sur ses projets d'avenir, elle a exprimé le projet de devenir écrivain.

"Je veux écrire des livres, j'ai envie d'écrire des histoires car il est plus facile de transmettre des messages aux gens," a-t-elle conclu.

Commentaires

(1)

comment peut on prétendre financer la paix ? C'est un gros mensonge.

8Article précédentDes milliers d'Arabes israéliens commémorent la journée de la Terre
8Article suivantIsraël: attaque à l'arme blanche dans la vieille ville de Jérusalem, 3 blessés