Quantcast i24NEWS - L'Etat islamique revendique la roquette tirée depuis le Sinaï vers Israël

L'Etat islamique revendique la roquette tirée depuis le Sinaï vers Israël

Une roquette tirée depuis la péninsule du Sinaï le 10 avril 2017
Une serre agricole a été endommagée et un homme de 50 ans a été pris en charge par le Maguen David Adom

L'Etat islamique a revendiqué lundi la roquette tirée en provenance de la péninsule égyptienne du Sinaï, qui a explosé plus tôt dans la région israélienne d'Eshkol près de Gaza.

Une serre agricole a été endommagée et un homme de 50 ans a été pris en charge par le Maguen David Adom pour "anxiété".

L'agence de propagande de l'EI Amaq a publié un message pour affirmer que "des combattants de l'EI avaient bombardé les colonies juives d'Eshkol avec un missile Grad".

Des groupes djihadistes affiliés à l'EI dans le Sinaï avaient déjà revendiqué en février une série de tirs de roquettes sur le sud d'Israël.

Par ailleurs, le ministre israélien des Transports, Israël Katz, a pris la décision lundi de fermer le point de passage de Taba reliant l'Egypte à Israël par crainte d'attentat imminent, indiquent les autorités israéliennes.

La décision de la fermeture de la frontière avec le Sinaï égyptien a été prise après des consultations avec le ministre israélien de la Défense, Avigdor Lieberman suite à des craintes d'enlèvements de touristes israéliens dans la péninsule égyptienne.

AFP

La menace terroriste a été revue à la hausse dans cette partie de la région.

Les autorités israéliennes ont stipulé qu'aucune sortie d'Israël vers l'Egypte via le point de passage de Taba ne sera autorisée jusqu’à nouvel ordre.

Les touristes israéliens se trouvant actuellement dans le Sinaï ont été sollicités afin de contacter au plus vite les autorités israéliennes pour s'assurer de leur situation sur place.

Cette fermeture de frontière intervient au lendemain de deux attaques terroristes perpétrées par des membres de l'EI au Caire et en Alexandrie faisant un total d'au moins 44 morts.

Le président égyptien Abdel Fattah al-Sissi a annoncé dimanche soir un "état d'urgence pour trois mois" afin de permettre à l'armée de déployer des forces pour protéger les "infrastructures vitales" du pays.

A lire sur i24NEWS
Ailleurs sur le web

Commentaires

(0)
8Article précédentDes soldats israéliens soignent les victimes du conflit syrien dans le Golan
8Article suivantCisjordanie: le frère du responsable militaire du Hamas assassiné en mars arrêté