Attaque au couteau à Jérusalem: une victime succombe à ses blessures

La police israélienne installe un cordon de sécurité après une attaque au couteau contre une jeune femme, le 14 avril 2017 à Jérusalem
AHMAD GHARABLI (AFP)
Un homme de 60 ans ainsi qu'une femme enceinte d'une trentaine d'années ont eux aussi été légèrement blessés

Une étudiante britannique de 21 ans, grièvement blessée vendredi en fin de matinée lors d'une attaque au couteau dans le centre de Jérusalem, a succombé à ses blessures.

La victime avait été transportée à l'hôpital Hadassah de Jérusalem, après avoir été poignardée dans le haut du corps.

Dans un communiqué l'université hébraïque de Jérusalem a précisé que la victime était étudiante et s'appelait Hannah Bladon. Elle était venue dans le cadre d'un échange d'étudiants avec l'université de Birmingham. Elle avait commencé ses études à Jérusalem en janvier et devait les poursuivre jusqu'à la fin du semestre, a ajouté l'université.

Un homme de 60 ans ainsi qu'une femme enceinte d'une trentaine d'années ont eux aussi été légèrement blessés et admis au centre hospitalier de Shaarei Tzedek, à Jérusalem.

Le terroriste, Jami Tamimi, un Palestinien de 57 ans, résident de Jérusalem-Est et souffrant visiblement de troubles mentaux, a été arrêté.


Selon le Shin Bet, le service de sécurité intérieure israélien, l'homme avait été hospitalisé dans le passé après une tentative de suicide et condamné en 2011 pour agression sexuelle sur sa fille.

L'attaque a eu lieu vers 12:45, heure locale dans la rue Jaffa, à bord du tramway qui traverse la ville, près de la porte de Jaffa, selon la police israélienne.

Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a dénoncé "le terrorisme islamique extrémiste".

"Un terroriste palestinien a assassiné de sang froid une étudiante de 23 ans de nationalité britannique", a ajouté le Premier ministre en affirmant que les forces de sécurité israélienne ont mis en échec "plusieurs tentatives d'attentats ces derniers jours", sans donner d'autres précisions.

De son côté, le président Reuven Rivlin a exprimé dans un communiqué sa "tristesse" après cette attaque.

"Cette semaine des milliers de visiteurs sont passés par les anciennes portes de Jérusalem pour célébrer les fêtes de Pessah et de Pâque dans toute la ville, alors que les forces de sécurité sont à pied d'oeuvre pour assurer la sécurité des habitants et des visiteurs (...)Le terrorisme ne nous vainquera pas, le terrorisme ne détruira pas nos vies ici", a ajouté le président.

Au début du mois, trois personnes, dont un policier israélien, avaient été blessées dans la vieille ville de Jérusalem suite à une attaque terroriste à l’arme blanche.

La sécurité a été par ailleurs largement renforcée dans la capitale israélienne depuis le début de la Pâque juive, lundi.

"Au fil des années, les périodes de vacances et de fêtes ont souvent été propices à l'exacerbation des tensions et à la perpétration d'attaques", avait déclaré le commandant Doron Turgeman à la radio de l'armée, dimanche.

Commentaires

(0)
8Article précédentBelgique: l’enquête sur l’attentat au Musée juif de Bruxelles bouclée
8Article suivantLe terroriste palestinien ayant tué une étudiante britannique "voulait mourir"